5 Avril 2001

Ghana: Des scientifiques ghanéens percent le mystère de "Mamy Water"

Accra, Ghana — Les scientifiques ghanéens sont sûrs d'avoir trouvé la clé du mystère de la sirène appelé "Mamy Water" qui a été au centre de plusieurs contes populaires de nombreuses communautés d'Afrique de l'Ouest.

Les scientifiques de l'Institut de biologie aquatique du centre pour la recherche scientifique (CSIR) et ceux du Département de la faune et de la flore ont déclaré à l'Agence ghanéenne de presse (GNA) que "Mamy Water", la déesse du fleuve, réputée pour être d'une beauté extraordinaire et une source de richesse, pourrait être le lamantin de l'Afrique de l'Ouest, un mammifère herbivore au corps massif.

"Lorsqu'on l'aperçoit la nuit, le reflet de la lune sur son corps donne l'impression qu'il s'agit d'une créature mi femme mi poisson". De plus, la femelle lamantin a deux mamelles dotées de mamellons. Cet animal vit dans les eaux douces ou salées des régions tropicales.

Le Dr Mamaa Entsua-Mensah, chercheur à l'institut, a dit que la femelle lamantin a tendance à ressembler à une femme lorsqu'elle sort de l'eau pour aspirer un peu d'air frais la nuit.

"Parce que ce sont des mammifères, ils ont des poumons, d'où le besoin pour eux de faire rentrer de l'air par leurs poumons".

Le Dr. Entsua-Mensah, qui a mis son étude de recherche à la disposition de la GNA, a affirmé qu'"à cause de ses mamelles, les gens qui aperçoivent la femelle la nuit, bondissant hors de l'eau pour inhaler de grosses bouffées d'air, la prennent pour une créature mi femme mi poisson".

Le Dr. Entsua-Mensah a indiqué que la taille de ce mammifère peut atteindre entre deux à quatre mètres de long et qu'il peut peser jusqu'à 450 kg.

"Il a des yeux minuscules, et est dépourvu d'oreilles. Il a un cou court et ses pattes du devant sont transformées en nageoires. Il n'a pas de nageoires de derrière et possède une nageoire arrondie au niveau du postérieur à la place de la queue".

Selon elle, les études menées au Ghana par l'institut et le département de la faune et de la flore indiquent qu'on pouvait trouver le lamantin dans la lagune d'Abbey et dans l'estuaire de la Volta.

"On peut également le trouver dans les fleuves ghanéens tels que Dayi, Asukawkaw, Obusum, Sene et Oti situé dans le Lac Volta.

"Ce mammifère est aperçu généralement la nuit parce qu'il se repose durant la journée".

Pour le Dr Entsua-Mensah, il est difficile d'évaluer le taux de mortalité du lamantin en se basant sur les prises accidentels ou intentionnelles en raison d'informations insuffisantes de la part des pêcheurs.

Les pêcheurs considèrent "Mamy Water" comme une créature sacrée dont on ne peut parler ouvertement sans avoir accompli certains rituels, d'après une enquête effectuée par la GNA à Accra.

Pour les pêcheurs du Delta du Niger, au Nigeria, "Mamy Water" est "une femme puissante, généreuse et très jalouse".

Les contes populaires nigerians racontent l'histoire de personnes dont le destin a changé lorsqu'elles ont épousé "Mamy Water", la sirène, mais qui ont tout perdu lorsqu'elles ont commencé à lui être infidèle.

"Il est clair que la prise du lamantin requiert un art particulier qui se transmet de père en fils et seules certaines familles ont "le pouvoir magique" qui leur permette de chasser cet animal" font remarquer les initiés.

Le Dr. Entsua-Mensah a révélé que l'Union internationale pour la conservation de la nature et des ressources naturelles (IUCN), basée à Genève, a répertorié le lamantin sur la liste des animaux vulnérables.

"Les études effectuées sur le lamantin en Guyane ont révélé que ce mammifère se reproduit mal dans les espaces réduits et a un rythme de reproduction lent même en liberté.

Il donne naissance à un seul petit en même temps - au plus deux" a expliqué le Dr. Mensah.

Elle a ajouté que ce mammifère qui est inoffensif pour l'homme, peut être utilisé comme un agent de lutte contre les mauvaises herbes à cause de ses habitudes alimentaires.

"Il se nourrit principalement de plantes aquatiques et consomme 20 pour cent de son poids par jour en herbe".

Ads by Google

Copyright © 2001 Panafrican News Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.