Le Phare (Kinshasa)

Congo-Kinshasa: Université Technologique Bel Campus : Les 1ères journées scientifiques interfacultaires prennent fin ce jeudi

Kinshasa — L'Université technologique Bel Campus de la 8ème rue Limete organise depuis le mardi 5 juin ses premières journées scientifiques interfacultaires. Celles-ci sont placées sous le thème : "L'université technologique Bel Campus face à la crise multiforme en RDC : une lecture alternative. Elles ont pour cadre l'amphithéâtre Jules Fontaines Sambwa de cette institution privée d'enseignement universitaire. A l'ouverture, le recteur de Bel Campus Albert Essanga Tolongo a relevé le triple objectif poursuivi par les journées scientifiques, à savoir dégager un diagnostic objectif en faisant ressortir les faiblesses, les atouts et les opportunités stratégiques, identifier les mécanismes en présence et ceux susceptibles d'être mis en place afin d'amorcer la reprise et consolider la croissance économique, enfin trouver les voies et moyens pour maîtriser l'inflation et la décote de la monnaie nationale.

Les conférences inaugurales ont eu lieu mercredi 6 juin. Le Pr. Kithima Kasendwe, doyen de la faculté des Sciences Sociales de Bel Campus a planché sur les "relations internationales post-conflits : cas de la RDC". Dans son intervention, il a préféré parler de guerre par procuration en lieu et place de celle d'agression, puisque les Nations-Unies elles-mêmes ont pris beaucoup de temps pour se mettre d'accord sur le terme "agression". Il a énuméré onze facteurs déstabilisateurs empêchant le retour de la paix et de la stabilité dans la région des Grands Lacs, et les préalables pour l'organisation d'une conférence internationale sur la région. Le Pr. Kasongo Muidinge de la faculté de Droit est pour sa part intervenu sur le "Droit en RDC : avant, pendant et après la guerre". Ce criminologue de Bordeaux a circonscrit les concepts "guerre et droit de guerre" qu'il a distingués d'autres concepts voisins. Il a fait un tour d'horizon de l'Etat actuel des droits de la guerre en RDC.

Le professeur Kabamba Nteta de la faculté des Sciences économiques a de son côté, fait le diagnostic du "Commerce extérieur de la RDC de 2001 : points faibles, points forts, opportunités et stratégies pour la croissance". Luhata de l'IST-Kinshasa a développé un thème à caractère politique.

Le Pr. Kuzondisa Mbonga de la faculté de gestion a exposé sur "les fondements micro-économiques de la gestion macro-économique en période post-conflit : cas de la RDC en l'an 2001".

Le Pr. Bolaluete s'est appesanti sur la nouvelle réglementation du change et les perspectives de l'économie congolaise en 2001.

M. Freddy Sombo a pour sa part développé la problématique du retour et de l'éventuelle réinsertion des migrants congolais d'Europe en RDC. La journée de ce jeudi sera marquée par trois communications. Pr. Punga Maole de la faculté de Médecine s'attardera sur la "médecine durant la période post-conflit" pour le cas de notre pays. Les docteurs Kintoki Vita et Antoinette Tshefu parleront successivement du volet médical du VIH-Sida et de la santé publique du Vih-Sida en RDC en l'an 2001. Ce n'est qu'après la lecture des résolutions et recommandations que le président du Conseil d'administration de Bel Campus, Léopold Bossekota W'atsha, clôturera ces premières journées scientifiques interfacultaires.

Ads by Google

Copyright © 2001 Le Phare. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.