La Tribune (Algiers)

17 Septembre 2001

Algérie: Le CNEG ouvre ses portes à près de 110 000 élèves correspondants

Alger — L'enseignement à distance, considéré longtemps dans notre pays comme un dernier recours pour tous ceux qui ont été victimes de déperdition scolaire, semble retrouver aujourd'hui la place qui lui revient. C'est du moins ce que laissent penser ces nombreux jeunes garçons et jeunes filles et même certains fonctionnaires du secteur de l'éducation qui affluent vers les annexes du Centre national d'enseignement généralisé (CNEG) pour s'inscrire à temps.

A l'annexe d'Alger, les portes sont ouvertes depuis les derniers jours du mois d'août et ce, jusqu'au 31 octobre. Les futurs élèves correspondants s'arrêtent devant les affiches collées au mur, lisent et relisent ce qui est écrit sur les tableaux, se regardent, s'interrogent. et pour plus de clarté, ils demandent des explications aux préposés aux bureaux d'information. Après quoi, ils remplissent des imprimés, honorent des mandats et récupèrent des livres. Selon Adjetoutah, le directeur de cette annexe, quelque 110 000 élèves correspondants seraient attendus cette année, à travers les 20 annexes de tout le pays, alors que le nombre des inscrits, l'année dernière, n'était que de 97 000 élèves. Pour Alger, 15 000 élèves seraient attendus. Une mère, qui accompagne sa fille pour les inscriptions, raconte : «Il n'y a pas mieux que cette option pour la promotion scolaire de ma fille. Quand elle était à l'école, elle ne faisait que "chauffer" le banc et s'amuser avec ses camarades de classe. Une perte de temps, quoi ! Elle a voulu retourner à l'école mais je l'en ai empêchée. Je préfère qu'elle étudie à la maison, d'autant plus qu'elle a tout : un bureau, un micro-ordinateur, des livres [.]» Quant à Rachida, une jeune fille de 18 ans qui a quitté l'école avant même de terminer l'année de 7ème AF : «Ce n'est que maintenant que je me rends compte de l'importance des études que je n'ai jamais aimées.

Mes parents n'ont cessé de me harceler pour un moindre effort de ma part, mais en vain. Et maintenant que je cherche un stage de formation professionnelle, je ne trouve pas ce dont je rêve. On me répond toujours que mon niveau est très faible.» D'autres élèves âgés entre 14 et 16 ans justifient leur choix par les difficultés du temps. Certains disent qu'ils «craignent les déplacements, les bombes, les inondations de l'hiver». Pour d'autres, le transport pose de sérieux problèmes : entre 30 et 50 DA chaque jour. Alors que pour d'autres : «Il est vraiment temps de se débrouiller un petit boulot. Mais il n'est pas question de laisser tomber les études.» Le directeur de l'annexe d'Alger explique que le CNEG offre deux types d'enseignement à distance : l'enseignement général qui va de la 7ème AF jusqu'à la 3ème AS et la formation professionnelle (comptabilité et gestion administrative) pour le personnel du secteur de l'éducation. Le CNEG propose aussi l'enseignement de l'informatique à Mostaganem et à Chlef à titre expérimental. Adjetoutah souligne : «Nous comptons lancer l'enseignement de l'informatique cette année à Alger.

Mais rien n'est sûr pour le moment, car nous avons l'équipement adéquat, mais pas l'encadrement nécessaire. Nous devons contacter d'autres organismes pour mettre notre projet en application.» Pour le déroulement de la scolarité, il explique que «les élèves correspondants ne viennent au CNEG que pour s'inscrire et récupérer les trois devoirs trimestriels qu'ils traitent chez eux. L'examen final, ils le passent bien sûr sous surveillance, dans des centres ouverts pour l'occasion». Quant aux tarifs d'inscription et d'examen, ils sont arrêtés comme suit : 1 500 DA pour les nouveaux, 1 000 DA pour les doublants et 1 800 pour le personnel de l'éducation qui suit une formation interne. Le directeur de l'annexe d'Alger informe également que le CNEG initie, pour la première fois, cette année, des séances d'animation (des groupes d'élèves assistés par des enseignants) dans des établissements scolaires (pour les 9èmes AF et les 3èmes AS chaque lundi et jeudi). De plus, trois salles équipées en matériel informatique sont mises à leur disposition.

Ads by Google

Copyright © 2001 La Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.