Wal Fadjri (Dakar)

Sénégal: Université privée El Hadj Ibrahima Niasse : une filière pour étudier la médecine en cinq ans

En réduisant la durée de formation des étudiants en médecine de deux ans, par rapport au cycle en vigueur à l'Ucad, l'Université privée El hadj Ibrahima Niasse, inaugurée hier à Dakar devrait, avec l'utilisation des moyens modernes d'acquisition de la science, assurer la connexion du Sénégal aux meilleures universités du monde.

En septembre prochain, le monde universitaire sénégalais va découvrir un nouveau centre de formation d'excellence pour les étudiants en médecine. La particularité de cette institution, indique le Pr El Hadj Ibrahima Diop, doyen de la faculté de médecine de la toute nouvelle université El Hadj Ibrahima Niasse, est qu'au plan académique les étudiants vont bénéficier d'une formation de qualité pour une durée de cinq ans. S'exprimant en marge de la cérémonie officielle d'inauguration de l'école de Médecine Saint Christopher Iba Mar Diop de ladite Université, le Pr Diop a révélé que le cycle de formation qui sera mis en oeuvre permettra d'avoir trois rentrées par an respectivement aux mois de janvier, mai et septembre. Il a ainsi mis l'accent sur les innovations de cette université qui, avec des cohortes de vingt-quatre étudiants par promotion, ambitionne de mettre sur le marché des "médecins de type nouveau". Seulement, la formation a un coût réel avec notamment 100.000 FCfa à l'inscription, 350.000 FCfa pour la scolarité mensuelle en plus des autres frais. Le coût global pour une scolarité normale de cinq ans est évalué à vingt- trois millions de nos francs.

Pour le doyen Iba Mar Diop, recteur de ladite université, l'établissement répond au programme de développement de l'enseignement privé au Sénégal. Les étudiants vont suivre un programme qui allie le programme américain à celui de la faculté de médecine de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Selon lui, l'Université El Hadj Ibrahima Niasse, qui se veut laïque et entend s'ouvrir à la sous-région, à l'Afrique, au monde, fonde sa crédibilité sur le fait qu'elle est reconnue au niveau de la Commission accréditation des diplômés en médecine formés à l'étranger, basée aux Etats-Unis.

Le doyen Diop a émis le souhait de voir l'université baptisée au nom de l'ex-guide religieux de la famille tidiane de Kaolack (Baye Niasse) transférée sur un site adéquat où il y aura des espaces académique et social. Abondant dans le même sens, l'imam Hassan Cissé, président de l'Institution islamique africain-américain, est largement revenu sur l'oeuvre grandiose de l'illustre disparu. L'évocation de ce temple de la connaissance, qui est à jamais lié au nom de Baye Niasse se veut, pour lui, tout un symbole.

Venu présider l'inauguration officielle de l'université, le chef de l'Etat, Me Abdoulaye Wade, s'est félicité de l'initiative privée, avant de rendre un hommage déférant à la mémoire d'"El Hadj Ibrahima Niasse, «un puits de sagesse et un modèle pour la jeunesse». Pour accompagner la recherche constante de produits de qualité, Me Wade s'est engagé à aider les promoteurs, qui ont opté pour une université ouverte et décentralisée, à disposer d'un meilleur terrain. Il les a exhortés à former plus vite et mieux des médecins orientés vers la spécialisation pour nos pays.

Ads by Google

Copyright © 2003 Wal Fadjri. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.