Wal Fadjri (Dakar)

Sénégal: Journée de l'arbre à Dakar : pour préserver la forêt classée de Mbao

La forêt classée de Mbao constitue le seul poumon vert de Dakar. Elle est aujourd'hui menacée par l'urbanisation galopante. C'est pourquoi les autorités et des techniciens comptent mettre en oeuvre un programme pour la sauvegarder.

A l'instar des autres régions du Sénégal, Dakar a organisé hier sa journée de l'arbre. Cette année, c'est le village de Kamb, situé dans la commune de Mbao, qui a abrité les festivités. Ce fut l'occasion pour les autorités locales de demander la préservation de la forêt classée de Mbao, seule réserve forestière de Dakar. Selon le maire de Mbao qui présidait la cérémonie, au-delà de l'aspect protection, la forêt de Mbao joue un rôle prépondérant dans l'éducation environnementale des populations riveraines, tout en assurant des fonctions multiples dans l'amélioration de leur cadre de vie. "C'est pourquoi la sensibilisation des populations, à la fois partenaires et actrices incontournables dans la gestion des ressources naturelles, demeure un impératif qui se justifie pour l'élaboration d'un plan d'aménagement participatif", clame le ministre des Transports terrestres et de l'Equipement, Mamadou Seck.

L'évolution des ressources naturelles à Dakar est marquée, depuis longtemps, par l'accélération de la dégradation écologique dont les effets sont accentués par les pressions démographique, industrielle Au-delà de cette dégradation, la forêt classée de Mbao est devenue, en partie, une zone d'insécurité."Il faut une opération durable, c'est-à-dire une occupation permanente et saine, comme dans le temps, à l'intérieur de la forêt, pour que les bandits qui la fréquentent se rendent compte qu'ils ne sont pas seuls. C'est avec cela que l'on va les dissuader ainsi qu'avec un système de protection", clame le ministre-maire de Mbao, Mamadou Seck. D'après lui, certaines pratiques inhérentes au surpâturage, aux coupes clandestines de bois, au dépôt d'ordures et de gravats ainsi qu'aux empiétements multiformes perpétrés au détriment du site constituent des facteurs qui sont loin de favoriser la gestion rationnelle du massif forestier. Ces pratiques constituent sans équivoque une menace sérieuse sur la durabilité de la forêt classée, poumon vert de Dakar."Il faut restaurer cette forêt afin d'avoir un développement harmonieux et durable de la foresterie urbaine et rurale dans la région de Dakar", clame M Seck.

Les techniciens des eaux et forêts qui sont du même avis que le ministre ont exposé un plan d'aménagement de la forêt classée. Ce plan devrait aboutir, selon le commandant Fall, à la création d'un parc zoologique et forestier à Mbao. "Il sera axé sur un aménagement concerté avec les populations riveraines", précise le commandant Fall.

La forêt classée de Mbao est l'une des plus anciennes du Sénégal pour avoir été immatriculée depuis novembre 1908. Sur ses 6 771 ha, elle est constituée en majorité d'anacardiers, de filao, d'eucalyptus et de plusieurs espèces locales.

Ads by Google

Copyright © 2005 Wal Fadjri. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.