Le Potentiel (Kinshasa)

12 Novembre 2005

Congo-Kinshasa: La forêt Lomako-Yokokala classée réserve naturelle protégée

Kinshasa — La zone forestière Lomako-Yokokala, située dans la partie sud de la province de l'Equateur est en voie d'être érigée en une réserve naturelle protégée en République démocratique du Congo. C'est ce qui ressort d'une mission conjointe Iccn et Awf (Institut congolais pour la conservation de la nature et African wildlife foundation) entreprise du 15 juillet au 25 août 2005 dans cette réserve.

Jeudi 10 novembre au studio du collège Boboto, deux experts de Iccn et Awf qui avaient fait partie de cette mission, en l'occurrence MM. Donatien Muembo Kabemba, directeur scientifique de l'Iccn et Valentin Omasombo w'otoko, chargé de la protection au sein de Awf, ont fait la restitution des résultats de leurs investigations dans cette zone forestière.

En effet, comme l'avait confirmé le chef de l'Etat congolais Joseph Kabila au sommet de Brazzaville, la République démocratique du Congo s'est fixé l'objectif de porter de 8 à 15 % la superficie de ses aires protégées. Dans ses stratégies, l'Iccn a identifié, notamment le bloc forestier Lomako-Yokokala comme une zone prioritaire pour être érigée en une aire protégée et ce, conformément au code forestier. Dans sa démarche, l'Institut congolais de la conservation de la nature bénéficie d'un appui considérable de l'organisation internationale African wildlife foundation. Celle-ci met notamment son expertise au service de l'Iccn dans le processus de création d'une aire protégée viable du point de vue économique, écologique et social de cette zone forestière.

Ainsi, la mission conjointe susmentionnée, laquelle a été financée par Awf, a débouché, sur la digitalisation (ou la numérisation) des limites proposées de la forêt Lomako-Yokokala. Ce qui constitue déjà la base même du processus officiel de création de cette aire protégée.

Du rapport de deux experts, on retient beaucoup de choses sur les réalités de cette forêt. Il s'agit, notamment, d'une région qui présente un intérêt certain du point de vue biologique, écologique, culturel, économique, touristique etc. L'écosystème de cette zone est principalement constituée d'une forêt tropicale humide. Elle est ombrophile semi-décidue dont la végétation est représentée par divers types de forêts périodiquement inondées, la forêt primaire mono-dominante, etc.

Concernant la faune, elle est mal connue et fait l'objet d'études d'identification en cours et à venir comme c'est le cas de la flore. Toutefois, les connaissances actuelles de cette forêt montrent qu'elle regorge d'espèces phares dont le bonobo, le bongo, le léopard, le pangolin géant, le paon congolais, le céphalophe à dos jaune, le buffle de la forêt et l'éléphant.

Les populations locales vivent de la chasse, de la pêche, de la cueillette, de l'agriculture et du commerce. Cette forêt est source d'aliments, de plantes médicinales, de matériaux de construction, de bois de chauffage, etc.

Mais comme l'a souligné Valentin Omasombo, des menaces permanentes pèsent sur ce site et méritent qu'elles soient prises en compte dans la réalisation de ce projet. Il s'agit, notamment, de la pauvreté généralisée sous laquelle ploie la population locale, l'exploitation forestière autour de la zone ainsi que la réaction négative des Kitwalistes (des partisans d'une secte religieuse) qui sont allés vivre dans cette forêt depuis les années 60 et qui sont opposés à l'idée de création d'une aire protégée dans ce site.

D'où, entre autres stratégies préconisées par Awf, l'implication totale de la population dans la création de cette aire protégée, la nécessité d'une gestion participative de cette aire, la sensibilisation de la population sur la conservation de la nature et l'éducation environnementale ainsi que la valorisation des ressources naturelles de cette même aire protégée. Jef Dupain, coordonnateur de l'Awf, a participé à cette restitution destinée notamment aux organisations non gouvernementales locales. Cette réserve a une superficie de 3 600 kilomètres carrés.

Ads by Google

Copyright © 2005 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.