Midi Madagasikara (Antananarivo)

2 Juin 2006

Madagascar: Seecaline : . dix ans de lutte contre la malnutrition

Les résultats de cette première décennie de lutte contre la malnutrition ont été jugés positifs par la banque mondiale et le gouvernement malgache.

Plus de 2 millions d'enfants de 0 à 14 ans ont bénéficié des activités du projet SEECALINE (Surveillance et Education des Ecoles et des Communautés en matière d'Alimentation et de Nutrition Elargie) en dix ans.

Les résultats de cette première décennie de lutte contre la malnutrition ont été jugés positifs par la Banque Mondiale et le gouvernement malgache au cours de la présentation des études d'impact du projet, hier à Anosy. «Madagascar est d'ailleurs pris comme pays de référence en Afrique dans ce combat pour venir à bout de la malnutrition », a souligné le Premier ministre Jacques Sylla.

Le taux de malnutrition sévère a, par exemple, régressé de 30% dans les zones d'intervention du projet. SEECALINE dispose de 3607 sites dans les fokontany et opère auprès de 9270 écoles à travers le pays.

En fait, dans les sites, les actions du projet sont principalement axées sur le suivi et la promotion de la croissance des enfants de moins de 3 ans (pesée, counseling et référence vers les centres de santé de base). Auprès des écoles, par contre, SEECALINE mène des séances de sensibilisation et d'éducation pour la promotion de la nutrition, de la santé et de l'hygiène pour les enfants de 6 à 14 ans.

Par ailleurs, ce projet s'adresse également aux femmes enceintes et aux mères de famille et les initie aux bonnes pratiques en matière de nutrition à travers des démonstrations culinaires et des visites à domicile. SEECALINE finance aussi la construction de petites infrastructures communautaires (toilettes publiques, puits, bacs à ordures, etc.) pour améliorer le bien-être de la population.

Pour bien coordonner les actions de lutte contre la malnutrition à Madagascar, le projet SEECALINE a été récemment intégré dans l'ONN (Office National de Nutrition.) Le projet est devenu une branche opérationnelle de l'ONN sous la dénomination PNNC-SEECALINE (Programme National de Nutrition Communautaire), avec toujours le même objectif, à savoir l'amélioration de l'état nutritionnel des enfants de moins de 3 ans et des enfants de 3 à 14 ans scolarisés ou non. Il en fut ainsi, depuis dix ans.

Ads by Google

Copyright © 2006 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.