Libération (Casablanca)

Maroc: Un Marocain arrêté en Mauritanie pour terrorisme

La lutte contre les réseaux intégristes se poursuit en Mauritanie. La région du Sahel est devenue le fief du terrorisme international.

Coup de filet dans les milieux islamistes en Mauritanie. Un Marocain y figure parmi les individus arrêtés. Selon la version officielle, ils sont accusés de préparer des attentats contre "les institutions de l'Etat et des édifices publics". Pour le moment, le nombre d'individus entre les mains de la sécurité dans le cadre de cette opération n'a pas été révélé par les autorités mauritaniennes. L'opération policière se poursuit toujours. Parmi les interpellés figurent également des suspects

Selon certaines sources, elle a été coordonnée avec les services de sécurité de Rabat. Les deux pays mènent en effet une lutte contre les groupes terroristes en provenance du Sahel. Le démantèlement fin 2005 au Maroc du groupe de Mohamed Said Idghiri (11 personnes) a alerté les pouvoirs publics de la menace terroriste en provenance du Sahel.

A l'origine de cette nouvelle opération policière en Mauritanie, l'arrestation d'un ressortissant marocain en train de filmer l'ambassade d'Israël à Nouakchott.

Selon certaines sources, les autorités mauritaniennes relèvent l'esquisse d'une connexion entre les intégristes interpellés lors de cette opération et ceux (21 personnes) détenus depuis mai 2005 à la prison centrale de la capitale mauritanienne.

Par ailleurs, la région du Sahel constitue une réelle menace pour la stabilité dans la région du Maghreb. A cet égard, le ministre de l'Intérieur Chakib Benmoussa avait affirmé récemment que Maghrébins et Européens sont parfaitement " conscients qu'il s'agit d'une région (Sahel) qui mérite davantage d'attention (...) Nous devons être extrêmement vigilants". La dernière réunion du Groupe 5+5 des ministres de l'Intérieur à Nice avait insisté sur l'intensificatiLa réconciliation par le développement

on de la coopération contre les réseaux terroristes qui ont élu domicile dans cette partie de l'Afrique sous la tutelle du Groupe algérien pour la prédication et le combat (GSPC) qui se charge de la formation paramilitaire des recrues notamment celles du Groupe islamique combattant marocain (GICM), l'entraînement et des groupe intégristes de l'Afrique subsaharienne.

Parmi les interpellés lors de cette opération policière en Mauritanie contre les milieux intégristes, figurent également des suspects qui ont participé à l'attaque terroriste contre le poste frontalier de Lemgheity en juin 2005, attribuée au GSPC.

Ads by Google

Copyright © 2006 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.