Angola: Le courant froid de Benguela analysé en Afrique du Sud

Luanda — Une délégation angolaise conduite par le Vice-ministre de la pêche, Pedro João António, participe du 29 au 31 août prochain à une réunion tripartite qui discutera du programme général qui établi une structure institutionnelle de coopération pour la protection et conservation du courant froid de Benguela.

Dans une déclaration faite peu avant son départ, Pedro João António a indiqué que le projet du forum réunissant trois pays (Angola, Namibie et Afrique du Sud) prévoit l'usage durable du vaste écosystème marin du courant de Benguela.

Plutard, a-t-il dit, un accord général de coopération devra être signé pour la protection du courant entre les Etats.

L'Angola, la Namibie et l'Afrique du Sud, pays qui partagent l'écosystème du courant froid de Benguela, s'engagent à exécuter un programme destiné à protéger cette zone du littoral-centre angolais contre la dégradation et l'exploration exagerée de ses ressources marines.

Le programme, une initiative régionale qui rassemble les trois pays membres de la Communauté de développement de l'Afrique Australe (SADC) vise à protéger les zones marines sensibles, notamment les zones fraîches et de croissance de ressources ainsi que la recherche des impacts des activités économiques comme la pêche, l'exploration pétrolière et le tourisme.

Accompagne le Vice-ministre de la pêche, le Vice-ministre de l'Urbanisme et environnement,Graciano Domingos et techniciens séniors des ministères de pêche et du pétrole.

Ads by Google

Copyright © 2006 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.