Sud Quotidien (Dakar)

Sénégal: Visite de Serena Williams à Gorée, clin d'oeil à la diaspora

Ultime étape de sa visite au Sénégal, Sérena Williams s'est rendue hier samedi à l'Ile de Gorée. Cette visite de l'Ile historique a eu des allures de pélerinage pour l'ancienne n°1 de tennis mondial et de sa famille. Surtout qu'elle a coïncidé avec les festivités marquant de la deuxième édition de Gorée diaspora Festival.

Sérena Williams a bouclé son séjour au Sénégal par une visite guidée à l'Ile de Gorée, sanctuaire du commerce triangulaire de l'esclavage. Après un bref passage au statut de la libération de l'esclavage, son passage à la Maison des esclaves, a permis à la star mondiale et à sa famille de revisiter le passé de ce sanctuaire relaté par le conservateur Joseph Ndiaye. Ce qui n'a pas laissé indifférente Sérena Williams qui n'a pas pu retenir ses larmes à l'évocation du passé tragique de la traite négrière. Cette visite de la vedette mondiale dans l'Ile historique vient à point nommé pour les festivaliers des Gorée festival diaspora (9 -12 novembre). L'un des objectifs de cette manifestation, qui en est à sa deuxième édition, est de permettre à la diaspora de retrouver son identité perdue sur la terre de ses aïeux et contribuer à la reconstruction de l'Afrique et particulièrement Gorée, patrimoine mondiale de l'humanité.

La visite de Sérena Willams au Sénégal et ses projets en direction de l'éducation et de la lutte contre la pauvreté constitue sans doute un signal pour les nombreuses stars de la diaspora. Ainsi, la visite guidée et les présents offerts par Me Augustin Senghor, maire de Gorée et le comité d'organisation de Gorée festival diaspora, Sérena Williams a assisté à une séance de lutte traditionnelle organisée à l'esplanade des droits de l'Homme et sous le thème «Diversité ethnique facteur de cohésion et de paix au Sénégal ». Cette manifestation de lutte sans frappe qui a regroupé des lutteurs des Ecuries de Force Tranquille, Hal Pulaar de l'école de lutte « Les Tigres » de Mbaye Guèye.

L'un des moments forts a été cependant la prestation du fantasque lutteur Yaou Dial de l'écurie Pikine Mbollo. Ses bakks et ses danses n'ont pas non plus laissé indifférentes Serena Williams et sa famille qui se sont payé une bonne tranche de rigolade. Beaux souvenirs pour une visite qui s'achève.

Ads by Google

Copyright © 2006 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.