Notre Voie (Abidjan)

13 Novembre 2006

Cote d'Ivoire: Christianisme céleste - Bataille autour de Maforikan

Le pasteur Ediémou Blin Jacob, chef du diocèse de l'église du christianisme céleste de Côte d'Ivoire, a porté plainte auprès du procureur de la République, il y a deux semaines, contre le pasteur nigérian, Paul Maforikan, pour usurpation de titre, faux et usage de faux. Ediémou avait été entendu, à ce propos par la police, le samedi 4 novembre 2006. Le week-end dernier, la police et le ministère ivoirien de l'intérieur ont reçu les responsables de l'église du christianisme céleste unie (une tendance de l'église du christianisme céleste de Côte d'Ivoire) pour leur signifier que «des éléments concrets ne sont pas réunis pour valider la plainte de Ediémou contre Maforikan».

C'est en ces termes que le supérieur évangéliste Justin Aka, président du comité de gestion de l'église du christianisme céleste unie, a balayé du revers de la main la procédure engagée en justice contre Maforikan par Ediémou. Face à la presse nationale, vendredi dernier à la paroisse Petit troupeau sise à Port-Bouët, Le supérieur Justin Aka qui avait à ces côtés le pasteur nigérian Paul Maforikan, a minimisé la plainte du pasteur Ediémou. «La Côte d'Ivoire a des préoccupations plus importantes qu'une guerre factice au sein d'une église que Ediémou veut vaille que vaille créer. Nous ne pouvons pas comprendre que Ediémou qui se dit pasteur puisse porter plainte contre quelqu'un qui est venu prier à notre invitation pour notre pays qui est en crise. Ce genre de comportement est un sacrilège. Nous ne nous laisserons pas distraire», a-t-il soutenu.

Avant d'ajouter que l'église du christianisme céleste unie exerce en toute légalité en Côte d'Ivoire. C'est à ce titre qu'elle a invité le pasteur Maforikan qu'il reconnaît dorénavant comme son guide spirituel au plan mondial. «Il existe plusieurs tendances et pasteurs mondiaux au sein de l'église du christianisme céleste. Au Bénin, il y a deux pasteurs mondiaux : le révérend pasteur Benoît Agbaossi et son homologue Tiamou. Agbaossi est représenté en Côte d'Ivoire par le pasteur Ediémou et Tiamou par le pasteur Agoussou Denis. Au Nigéria, nous avons des pasteurs mondiaux dont le Révérend pasteur Emmanuel Oschoffa représenté en Côte d'ivoire par le Révérend Zagadou Akéblé Louis et le Révérend pasteur Paul Maforikan représenté par l'église du christianisme céleste unie. La Côte d'Ivoire étant un pays laïc, toutes les convictions religieuses peuvent y cohabiter librement. Nous ne comprenons donc pas toutes ces agitations du pasteur Ediémou. Qui est quelqu'un dont nous respectons le choix. Qu'il respecte donc le nôtre. Nous en avons fini avec les palabres d'églises».

La bataille autour du pasteur nigérian Maforikan s'est accentuée, le week-end dernier, lorsque le pasteur Ediémou en provenance du Nigéria a brandi le bulletin «Celestial Trumpet», journal du diocèse mondial de l'église du christianisme céleste sise au Nigéria. Dans lequel la destitution du Révérend-pasteur Maforikan de la charge de pasteur mondial est mentionnée en grand caractère et le nom de son successeur, le Révérend-pasteur Orovboni. Le pasteur Ediémou est également revenu avec une lettre du Révérend-pasteur Orovboni à l'endroit des chrétiens célestes nigérians vivant en Côte d'Ivoire. Leur annonçant la destitution de Maforikan. Face à ce rebondissement, le supérieur évangéliste Justin Aka a affirmé qu'il s'agit «d'informations mensongères et infondées. Le pasteur Maforikan demeure pasteur mondial. Il revient d'ailleurs d'une tournée européenne. Aurait-il pu visiter tous ces fidèles s'il n'avait pas autorité sur eux dans l'église ?».

Pour sa part, le pasteur Maforikan estime que tout cela n'est qu'une cabale montée par le supérieur évangéliste nigérian, Lagun Adesanya, actuel adjoint du pasteur Orovboni. «Il croit ainsi se venger de moi. Puisqu'en tant que son chef, je l'ai écarté depuis Mars dernier de la direction de l'église au Nigeria pour mauvaise gestion. Je demeure pasteur mondial et je repartirai dans quelques jours au Nigeria pour reprendre ma place».

Au terme de la conférence de presse, lu supérieur évangéliste Aka a tenu à préciser que «l'église du christianime céleste unie de Côte d'Ivoire a choisi le pasteur Maforikan comme guide à cause de son humilité, son charisme, sa sagesse et l'esprit saint qui se manifeste à travers lui».

Ads by Google

Copyright © 2006 Notre Voie. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.