Le Soleil (Dakar)

20 Décembre 2006

Sénégal: L'école privée catholique célèbre son année Senghor

Du 20 décembre 2006 au 20 décembre 2007, l'année Léopold Sédar Senghor sera célébrée par l'Enseignement privé catholique au niveau de tous les diocèses du pays. L'ouverture officielle de cette année a été présidée hier matin à l'église Saint Pierre de Baobab, par l'archevêque de Dakar, Mgr Théodore Adrien Sarr, chargé de l'Enseignement privé catholique au sein de la Conférence épiscopale.

Une célébration de Senghor par une année entière qui lui est dédiée, c'est à une nouvelle commémoration du célèbre poète-président sénégalais que les élèves de l'Enseignement privé catholique du Sénégal sont conviés par l'Episcopat national .

L'archevêque de Dakar, Mgr Théodore Adrien Sarr, a procédé à l'ouverture officielle de cette année qui va s'étendre du 20 décembre 2006 au 20 décembre 2007 au sein de tous les établissements de l'Enseignement privé catholique du Sénégal. Des centaines d'élèves des établissements environnants : Sacré Coeur et Sainte Bernadette notamment ont pris part à la messe d'action de grâce, hier matin , à l'église St Pierre de Baobab où Mgr Théodore Adrien Sarr était accueillis par les prêtres de la paroisse et le curé Grégoire Ndong.

Le directeur diocésain de l'Enseignement privé catholique, M. Estanislas Diouf, les directeurs d'établissement et les membres de la famille Senghor, notamment M. Adrien Senghor ont participé à cette messe qui aura été un moment privilégié pour rappeler les grandes qualités et le mérites de Léopold Sédar Senghor.

L'archevêque de Dakar rappelle, dans son homélie, que Léopold Sédar Senghor, cet enfant de Joal que la destinée a porté au panthéon des grands hommes, fut un élève de l'Enseignement privé catholique au Sénégal. Il fréquenta à l'âge de 9 ans le collège de Ngazobil, puis plus tard le collège Libermann à Dakar, deux établissements catholiques, qui ont oeuvré à la formation de base de Senghor.

Une nouvelle année Senghor, après celle que lui consacre la communauté mondiale et francophone en particulier en 2006, est, selon Mgr Théodore Adrien Sarr, une volonté largement partagée avec les responsables diocésains de célébrer Senghor, qui fait partie aujourd'hui du « Patrimoine universel de l'humanité ». Il doit être sauvé de l'oubli et son exemple doit être proposé aux générations nouvelles. « La personnalité de Léopold Sédar Senghor, sa vie et son oeuvre, l'africain noir, le catholique, le poète et le président qu'il fut, doivent être présenté en exemple aux enfants et aux jeunes africains », soutient Mgr Sarr. S'appuyant sur les Ecritures Saintes (Juge Chapitre I et l'Evangile sur Jean Baptiste), l'archevêque de Dakar souligne l'intervention divine dans la destinée, raison pour laquelle « Dieu a une place et un rôle dans notre monde et il nous a appelé à la vie en nous donnant une capacité à oeuvrer sur cette terre, à nous d'apprendre la mission qu'il nous a confiée ».

En ce sens, l'éducation aide à comprendre ce que Dieu attend de nous et elle nous aide aussi à valoriser nos capacités pour le servir, explique l'archevêque, en mettant en exergue la foi catholique qui animait le poète-président Léopold Sédar Senghor.

L'année Senghor, dans l'Enseignement privé catholique, fera l'objet de célébrations par les différents évêques des diocèses du Sénégal. D'ores et déjà, Mgr Théodore Adrien Sarr a exhorté les enseignants à faire preuve de créativité et d'imagination, afin de lui donner un contenu efficient, pour la formation des enfants .

Ads by Google

Copyright © 2006 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.