Le Potentiel (Kinshasa)

14 Mars 2007

Congo-Kinshasa: Des résultats préliminaires de l'étude de faisabilité d'une dorsale Internet

Kinshasa — L'Ong canadienne « Alternatives » a procédé lundi 12 mars 2007 en la salle du restaurant Zamani à la présentation des résultats préliminaires de l'étude de faisabilité d'une dorsale Internet ouverte en République démocratique du Congo (RDC).

Du 13 au 15 juin dernier, l'Ong « Alternatives » a organisé à Kinshasa un séminaire sur le lancement de cette recherche auquel la Haute autorité de médias (Ham), l'Office congolais des postes et télécommunication (Ocpt), le secteur privé Afrinet et la Société civile (Dmtic, Ispa-Rdc) afin de peaufiner le cadre de l'étude. Grâce au concours de l'Ocpt qui a apporté son appui pour la mise en oeuvre du programme établi lors du premier séminaire, l'étude a pu effectivement démarrer et a connu un succès incommensurable.

Cette étude, convient de le souligner, a été rendue possible grâce au soutien financier du Centre de recherche pour le développement international (Crdi), une agence du gouvernement canadien. Les résultats à atteindre dans le cadre de l'étude de faisabilité ont été totalement obtenus car à ce stade, les chercheurs ont pu faire l'état des lieux exhaustifs, évaluer la demande actuelle et potentielle en bande passante, proposer le tracé à suivre, la technologie à appliquer et une politique de gestion de cette infrastructure. L'équipe de travail était constituée de deux groupes qui comprenaient chacun huit chercheurs nationaux.

Financièrement parlant, il ressort de cette étude indépendante, car non diligentée par une multinationale en vue de son implémentation, que la mise en oeuvre de cette dorsale reviendrait beaucoup moins cher que ce qui a précédemment été proposé par une société internationale de la communication. L'étude propose par exemple un réseau métropolitain de fibres optique à Kinshasa pour à peine 20 % de ce qui été précédemment annoncé.

AMELIORER L'ACCES AUX TIC EN RDC

Le gouvernement congolais saisira cette balle au bond. Surtout qu'il a manifesté sont intérêt en participant activement au Sommet mondial de la société de l'information (Smsi) à atteindre les objectifs du millénaire pour le développement humain (Omd), dans le document de stratégies de croissance et développement humain (Omd), dans le document de stratégies de croissance et de réduction de la pauvreté (Dsp) à offrir le service universel (Su) et dans le programme du gouvernement à accélérer la croissance et réduire la pauvreté.

Depuis 2002, l'Ong Alternative est active en RDC. Sa mission fondamentale est axée sur le développement de la solidarité, la justice et l'équité dans les relations entre les hommes et les communautés. Elle soutient les initiatives prises par les mouvements communautaires en faveur de respect des droits économiques, sociaux et politiques des personnes grâces aux outils ou interfaces leur offrant une large visibilité dans l'option nationale et internationale.

Le projet vise à améliorer l'accès aux TIC en RDC et en conséquences à y favoriser le développement social et économique. Finalement, il fournira un incitatif pour un partenariat entre les secteurs publics et privés dans le cadre du développement d'une infrastructure Internet ouverte et compétitive en RDC.

Ads by Google

Copyright © 2007 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.