L'Autre Quotidien (Cotonou)

6 Août 2007

Bénin: Une cause de mortalité maternelle

Première cause de mortalité maternelle dans les pays en voie de développement, l'hémorragie de la délivrance ou hémorragie du post patum immédiat est une complication redoutable de l'accouchement.

Elle se manifeste par un saignement abondant souvent mortel. Les raisons étant multiples, l'hémorragie de la délivrance peut être prévenue grâce à un suivi correct de la grossesse dans un centre de santé spécialisé.

Toute femme en couche saigne normalement après l'accouchement. Le saignement dure souvent quelques jours. Néanmoins, lorsque la perte sanguine est abondante et peut s'estimer à au moins cinq cent (500) millilitres, l'hémorragie devient anormale. Cette anomalie est fréquente chez des femmes en couche. C'est la première cause de mortalité maternelle dans les pays en voie de développement. Selon l'Organisation mondiale de la Santé (Oms), l'hémorragie de la délivrance est définie comme une hémorragie d'origine utérine survenant dans les 24 heures suivant l'accouchement. Dans cet espace de temps, le saignement anormal peut tuer quand la cause n'est pas réglée. Et comme premier signe d'alerte, la femme transpire beaucoup, se met à bailler longtemps.

Au Bénin, le risque de décès est très élevé. Une communication sur les urgences obstétricales au Cnhu dans le cadre de la semaine hospitalière en avril dernier, indique que 393 cas d'hémorragie de la délivrance sont enregistrés en 2005 dans cet hôpital et 126 autres en 2006. Soit un total de 519 pour 10,21%. Les causes de l'hémorragie du post patum immédiat sont multiples. On pourrait citer entres autres, les déchirures simples, l'inertie utérine, la rétention placentaire, les troubles de la coagulation. Selon les explications du docteur Agossou Comlan, Gynécologue - Obstétricien au Centre universitaire de gynécologie obstétricale (Cugo), le col de l'utérus peut se déchirer ou se rompre pendant l'accouchement. De même, il peut ne pas se rétracter après l'accouchement. Dans ce cas précis, on retrouve, lors de l'examen de l'abdomen, un gros utérus mou au lieu d'un globe utérin ferme, sous ombilical.

L'atonie (un utérus atone est un utérus qui ne se rétracte pas) entraîne une mauvaise hémostase (occlusion des vaisseaux qui saigne après le décollement du placenta) mécanique et un saignement prolongé des vaisseaux utérins. Cela est causé par un travail trop prolongé, une distension utérine pendant la grossesse, un nombre de grossesse élevé, l'âge maternel avancé pour ne citer que ces raisons-là. Quand le placenta n'est pas enlevé après l'accouchement, il peut provoquer l'hémorragie de la délivrance. «Il est difficile de comprendre ces choses-là quand on n'est pas médecin » a déclaré le docteur Agossou.

Toutefois, on peut prévenir l'hémorragie du post patum immédiat. La prévention peut se faire par un suivi correct de la grossesse dans un centre de santé spécialisé. « Au cours des consultations prénatales, cela se découvre par les gynécologues. C'est-à-dire qu'avec l'évolution de la grossesse, on sait d'avance quelle femme peut avoir ce problème après l'accouchement. Nous prenons alors les précautions nécessaires pour prévenir l'hémorragie. Il n'y a que le soignant qui va prévoir et faire ce qu'il faut pour l'éviter » rassure le médecin.

Ads by Google

Copyright © 2007 L'Autre Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.