Sud Quotidien (Dakar)

30 Octobre 2007

Sénégal: Violences sexuelles faites aux femmes - Des facteurs de contamination au Vih/Sida

118 cas de violences faites aux femmes avec une nette prédominance des violences conjugales ont été recensés l'année dernière. Un fléau qui touche toutes les régions du Sénégal.

Et ce qui est plus dramatique c'est que les femmes qui sont des victimes des violences sexuelles courent un grand risque de transmission du Vih/Sida. C'est ce constat fait hier, lundi 29 octobre à la rencontre de deux jours visant à renforcer les capacités des leaders d'opinions sur la problématique.

Une femme sur trois dans le monde a été battue, contrainte à des rapports sexuels ou a été maltraitée d'une manière ou une autre. Pire, une femme sur quatre aura été maltraitée pendant la grossesse. Au Sénégal, le Comité de lutte contre les violences faites aux femmes a reçu cette année au niveau de son centre d'écoute 115 cas de violences avec une nette prédominance des violences conjugales.

Ce sont là les chiffres révélateurs qu'a dénoncé hier, à Dakar Mme Alia Nankoe chargée de programme sur les violences liées aux genres à l'Unfpa, à l'occasion de la rencontre visant le renforcement des capacités des leaders d'opinion sur les violences physiques et sexuelles.

La représentante de l'Unfpa précise que toutes les régions du Sénégal sont touchées par le phénomène qui continue de prendre de l'ampleur. En sa qualité de chargée de cette question au niveau de cette institution onusienne elle préconise l'élaboration d'un plan d'action par les autorités de ce pays, le réseau des femmes et son organisation pour faire face à ces questions, qui se répètent au rythme quotidien. C'est ainsi qu'un festival sur les violences faites aux femmes sera organisé le 22 novembre prochain pour dénoncer le silence des victimes, la stigmatisation et pour sensibiliser en vue de l'accès aux services mis en place pour la prise en charge des personnes victimes de ce fléau.

Mme Adama Seck point focal de la lutte contre le Sida au niveau du ministère de l'Entreprenariat et de la Famille de faire remarquer qu'il y a une corrélation entre violence sexuelle et risque de contamination par Vih/Sida. Le ministère a pour sa part pris très au sérieux ce phénomène. Mme le point focal a tenu à souligner que les conclusions de ces journées seront mises à la disposition des autorités notamment au ministère de la Famille et de l'Entreprenariat féminin et de l'Unfpa qui est décidé de combattre frontalement le mal dont souffre de plus en plus les femmes.

35 femmes triées sur le volet sont mobilisées depuis hier à travers cet atelier de renforcement de capacités où des communications juridiques et religieuses seront débattues.

Ads by Google

Copyright © 2007 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.