Les Echos (Bamako)

Mali/Angola: Stade Malien de Bamako-Primoro de Agosto - 1-2

Les Blancs mordent la poussière

En s'inclinant 2-1 devant le Déportivo de Primero De Agosto d'Angola, en match de premier tour préliminaire de la Ligue des Champions d'Afrique disputé dimanche dernier au stade Modibo Keita. Le Stade malien de Bamako hypothétique sa chance au match retour prévu dans deux semaines en Angola.

Les Blancs commencent bien la rencontre et sont proches d'atteindre la pause sur un scorE vierge. Mais contre toute attente, l'attaquant burkinabé du Stade, Moctar Ouédraogo s'est fait ceinturé par la défense adverse. Le penalty accordé par l'arbitre nigérian est transformé par Issiaka Iliassou. C'est sur ce score de 1-0, que l'arbitre nigérian, renvoie les deux équipes dans les vestiaires. Et juste après la pause les Angolais par leur capitaine José Oliveira Gomes d'un tir remet les pendules à l'heure à la 49e. Dès cet instant, le Stade jette sa force dans la bataille, mais ne parvient pas à aggraver le son capital de but.

Pire, l'équipe de Cheick Diallo, concède un second but à la 75e par Do Nascimento. Ce dernier reprend victorieusement de la tête un centre venu de la droite. A la 86e, un deuxième penalty accordé au Stade malien de Bamako à la suite d'une faute de main angolaise dans la surface de réparation n'a pas été concrétisé par l'auteur du premier but, Issiaka Iliassou.

A deux buts à un, Cheick comprend le danger, les changements opérés finalement n'apporteront rien. Le Stade s'incline donc à domicile. Un résultat qui rassure l'entraîneur angolais du primero De Agosto pour accéder au premier tour» Nous avons des objectifs à atteindre dans cette campagne », s'est réjoui Victor à la fin de la rencontre. Les Blancs de Bamako, qui ont mal négocié ce match aller avaient fait appel à deux burkinabés en plus de l'ivoirien pour épauler l'effectif pour cette campagne de 12e MTN champions league africaine.

Les Angolais conscients de l'enjeu ont trouvé les ressources adéquates pour établir la parité avant de distancer l'adversaire 2-1 jusqu'à la fin. Les chances de marquer plus de buts coté Stadiste auraient été plus grandes si Bakary Coulibaly « Bako », Moctar Ouédraogo et autres Drissa Coulibaly « Gombelè » n'avaient pas été maladroits.

Les Blancs commencent leur aventure africaine de la plus mauvaise manière, peut-t-on écrire. Il appartiendra à l'équipe de Sotuba de remonter l'unique but de retard avant d'envisager une qualification dans deux semaines à Luanda.

Les potins

De la colonie angolaise

Les dirigeants angolais présents dans la loge officielle du stade Modibo Keita dimanche savent apprécier les bonnes choses. Ils n'ont pas manqué d'applaudir les beaux gestes techniques de leurs joueurs et à chaque but de leur équipe ils s'explosaient de joie. Une attitude mal appréciée par certains supporters qui répliquaient par des insultes en langue nationale. Malheureusement pour eux car les Angolais ne se retrouvaient pas dans leur propos.

Un sponsor se signale

A la rencontre du dimanche, un sponsor certainement (l'opérateur historique de téléphonie mobile chez nous) a fait son entrée au stade pour cette campagne de la ligue des champions. En plus des sponsors habituels du stade on notait la présence des panneaux peu ordinaires dudit sponsor.

Sacré Soul

Soul, un stadiste très énervé par les occasions de buts ratées par les poulains de Cheick n'a pas tari d'invectives à l'endroit du capitaine Abba Koné et ses partenaires « Mais ce n'est pas vrai, ils ratent comme des demoiselles ou encore ils sont lents comme des vers de terre. Et le c omble, ils ne sont pas intelligents ces joueurs du Stade », s'indignait-il.

Victor, très fâché

A la 25e alors que le meneur de jeu De Agosto se mélangeait les crampons, Victor Emmanuel son entraîneur avait du mal à supporter les balles chaudes du Stade malien de Bamako dans sa défense. Sans crier gare, il quitte brusquement son rectangle pour se retrouver sur l'aire de jeu, très énervé. Ce geste a été répété par le coach angolais en seconde période en dépit de l'intervention du 4e arbitre Mahamadou Haidara.

Des journalistes angolais de la partie

Comme l'on pouvait s'y attendre, la presse angolaise a suffisamment couvert ce tour préliminaire aller. En effet cinq journalistes dont deux de la radio, deux de la Télé et un de « Dos Desportos » le magazine du club étaient présents dimanche dans la tribune de presse aux cotés de leurs confères maliens.

Copyright © 2008 Les Echos. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.