Cameroon Tribune (Yaoundé)

Cameroun: Gouvernance - Les maires mieux outillés

Le quatrième colloque national des autorités municipales s'est achevé dans la nuit de samedi à dimanche au Palais des Congrès de Yaoundé.

Il était environ 2 heures du matin hier dimanche, lorsque le rideau est définitivement tombé sur les travaux du quatrième colloque national des maires. Organisés autour du thème général « Développement local et gouvernance », les échanges, qui ont duré deux jours, ont eu lieu dans le cadre d'une leçon inaugurale donnée par le ministre d'Etat, ministre de l'Administration territoriale et de la Décentralisation, Marafa Hamidou Yaya. Au cours de cette communication, qui a eu lieu immédiatement après la cérémonie d'ouverture, vendredi dernier, le Minatd a planché sur l'importance de la promotion du développement local et de la gouvernance, présentée par Marafa Hamidou Yaya, comme l'axe fondamental de la décentralisation dont la mise en oeuvre est irréversible au Cameroun.

Au regard de la qualité des échanges, soulignée à grands traits par le ministre d'Etat Marafa Hamidou Yaya au cours de la cérémonie de clôture des travaux, il ressort que l'institution communale est, plus que jamais, mieux outillée pour remplir ses missions essentielles et prioritaires de développement, de bonne gouvernance et de pratique de la démocratie au niveau local, ainsi que d'amélioration des conditions et du cadre de vie des populations à la base. Des sujets sur lesquels le ministre d'Etat Marafa Hamidou Yaya a insisté, après avoir situé les travaux du colloque dans leur contexte : l'atteinte du point d'achèvement de l'Initiative PPTE, la tenue avec succès des élections municipales en 2007, le renforcement des capacités des maires au cours du programme national de formation, la création, le 24 avril 2007, de nombreuses communes issues de la délocalisation des anciennes communes urbaines à régime spécial et la signature, le 17 janvier 2008, de deux importants textes réglementaires relatif, d'une part, à l'organisation du Conseil national de la décentralisation et la création, d'autre part, du Comité interministériel des services locaux.

« Les présents travaux vous ont permis de vous approprier les outils gouvernementaux liés à l'aménagement du territoire, à l'urbanisation maîtrisée et à l'aménagement urbain, à la gestion foncière et domaniale, ainsi qu'à la politique nationale de santé », a déclaré, satisfait, le ministre d'Etat Marafa Hamidou Yaya. Les travaux du quatrième colloque national des maires se sont achevés sur un sentiment de satisfaction partagée, surtout avec l'élection du bureau exécutif national des Communes et villes unies du Cameroun (CVUC), l'association des maires, à la tête de laquelle Emile Andze Andze a été reconduit pour un nouveau mandat de cinq ans, après une période transitoire arrivée à terme en 2007. Le Minatd a donc souhaité que ce bureau serve « d'interlocuteur sérieux auprès de l'Etat et des partenaires au développement », avant d'engager les maires « à être des acteurs passionnés du développement » dans leurs localités respectives et pour l'amélioration du cadre de vie des populations.

Ads by Google

Copyright © 2008 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.