Notre Voie (Abidjan)

18 Juin 2008

Cote d'Ivoire: Identification pour Gbagbo - Zokora offre 1000 timbres à Sinfra

«Demain matin, quand le coq va chanter, c'est nous qui te disons merci. Et comme le coq va chanter tous les jours, ça sera notre merci tous les jours. Merci, Simplice Zokora».

Ces paroles fortes, pleines de symboles sont du ministre Lia Bi Douayoua. Il les a dites le vendredi 13 juin dernier, au foyer polyvalent de Bouatifla, dans la commune de Sinfra, quand le président d'une union de coopératives à Bayota, Simplice Zokora, lui a remis 1.000 timbres fiscaux pour le compte de la fédération du Front populaire ivoirien (FPI) du département de Sinfra.

«Partout en Côte d'Ivoire, nous entendons dire par les jeunes que Gbagbo sera élu sans problème. Mais le constat est que ces jeunes gens n'ont pas souvent les papiers qu'il faut pour participer à ces différents scrutins, parce qu'ils n'ont pas les 500 FCFA demandés pour établir un extrait d'acte de naissance ou une copie de jugement supplétif. C'est pourquoi, à notre humble niveau, nous offrons ces 1.000 timbres pour aider les plus démunis à faire leurs pièces pour élire Gbagbo au 1er tour afin qu'il déroule son projet de société. Un projet que nous savons alléchant pour tous et que, malheureusement, la guerre ne lui a pas permis de faire», a expliqué M. Simplice Zokora en remettant les timbres au ministre Lia Bi Douayoua.

Le président du conseil général de Sinfra, saluant le donateur, a expliqué la forte mobilisation des populations par l'extrême importance que revêt l'évènement pour son département. Il a ainsi indiqué que, depuis 2005, que la direction du Front populaire ivoirien l'a désigné au séminaire de Bassam pour conduire la campagne du candidat Laurent Gbagbo dans le département de Sinfra, une organisation a été mise en place. La direction départementale de campagne s'était alors résolue à se donner les moyens pour avoir une organisation parfaite et atteindre l'objectif de 60 à 70 % qu'elle s'était fixé. Malheureusement, dira le ministre Lia Bi, la crise a perduré jusqu'en 2008.

«En 2008, nous avons désormais une lisibilité sur les élections. Le 30 novembre, nous allons partir aux élections. Et le compte à rebours a commencé. Et la campa-gne qui va commencer a plusieurs étapes. Il y a la pré-campagne, il y a la campagne et il y a le jour des élections. Mais, de tout ça, l'étape la plus décisive, c'est l'enrôlement. Si quelqu'un n'est pas inscrit sur la liste électorale, il ne pourra pas être utile à Laurent Gbagbo pour l'élection présidentielle, et il ne pourra pas être utile au parti pour les législatives», a indiqué le président du conseil général. Pour lui, il s'agit d'un couplet (l'élection présidentielle et les élections législatives) qui va ensemble. Parce que, dira-t-il, il faut que Laurent Gbagbo ait la majorité absolue à l'Assemblée nationale pour avoir tous les leviers en main pour mener sa politique. «L'étape la plus importante, c'est l'iden-tification. C'est ceux qui seront sur la liste électorale qui vont voter pour la présidentielle et pour les législatives, les muni-cipales, les conseils généraux à venir. Celui qui n'est pas sur la liste, malheureusement, ce sera une voix perdue pour la cause commune qui est de voter Laurent Gbagbo, le prochain président de la République de Côte d'Ivoire. En cela, à partir du mois de juillet, l'enrôlement va com-mencer», a-t-il ajouté pour expliquer le déferlement humain sur le foyer polyvalent de Bouatifla et pour saluer, au nom des populations de Sinfra, le geste de M. Simplice Zokora.

«Ces timbres nous seront d'une grande utilité. Je voudrais donner la garantie à Simplice Zokora que ces 1000 timbres vont être le levain, parce que nous allons multiplier ces timbres par 3, par 4 de telle sorte que personne ne manque à l'appel. Je voudrais le remercier, parce que nous sommes parmi les privilégiés et le seul fait d'avoir choisi Sinfra, Simplice Zokora nous a engagés à réussir».

Laurent Obré, le fédéral adjoint du FPI, a, quant à lui, indiqué que tout le travail abattu pour l'enrôlement de leurs militants serait vain si ceux-ci par faute de moyens, ne peuvent se faire établir un extrait d'acte de naissance ou une copie de jugement supplétif. Au nom des militants de son parti, il a vivement remercié le donateur et son équipe de leur donner les armes pour aller la tête haute aux élections à venir.

La caravane nationale d'identification pour Gbagbo, dont le lancement officiel a eu lieu le 1er juin dernier, à la place Isetal de Ouragahio, dans le département de Gagnoa, était à sa 3ème étape à Sinfra après Gagnoa et Dabou. Et là, les populations sont sorties nombreuses pour réserver un accueil chaleureux à l'équipe conduite par M. Simplice Zokora. Avec, à leur tête, le ministre Lia Bi Douayoua, président du conseil général de Sinfra, M. Mathias Zakouta Bi Kallet, chef de la tribu Sian, et de nombreux chefs de village. Les militants du FPI étaient, eux, conduits par leur secrétaire général, Golé Bi Sah, et de son adjoint Laurent Obré. Le mouve-ment Gbagbo Nawlè par sa présidente Sidonie Allah N'Dri et la JFPI par Tibé Bi Kouassi. Du 25 au 29 juin, Simplice Zokora se rendra dans le département de Katiola pour offrir 2000 timbres.

Ads by Google

Copyright © 2008 Notre Voie. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.