Le Potentiel (Kinshasa)

Congo-Kinshasa: La Rose-croix - Le Grand Maître Serge Toussaint pilote une Convention rosicrucienne à Kinshasa

Kinshasa — Le Grand Maître de la juridiction francophone de l'Ancien et mystique ordre de la Rose-croix, AMORC, Serge Toussaint, est dans nos murs depuis le jeudi 21 août 2008. Il est venu piloter une grande Convention à l'intention d'un millier de membres de l'Afrique francophone qui se sont donné rendez-vous à Kinshasa. Depuis sa venue, il a animé deux conférences (de presse et publique) vendredi dernier. Et ce, avant de se consacrer exclusivement, le week-end, aux initiés.

Le Grand Maître de l'Ancien et mystique ordre de la Rose-croix, AMORC, pour l'aire linguistique française au monde, M. Serge Toussaint, est à Kinshasa en provenance de France, de son quartier général du Château d'Omonville, depuis le jeudi 21 août 2008. Durant son séjour kinois, le Grand Maître a eu à présider vendredi avant-midi une conférence de presse au Cercle Le Gourmand de la Gombe avec une dizaine de chevaliers de la plume. Dans l'après-midi du même jour, il a animé une conférence publique dans la salle des fêtes de l'Hôtel Invest, à Lingwala, à l'intention des membres et non membres de son mouvement.

Au cours de ces deux activités, le conférencier a épilogué sur le thème principal qui est : « Les Rose-croix, qui sont-ils vraiment ? ». Une médiatisation voulue à dessein pour se faire connaître du public.

De manière condensée, l'on peut retenir ceci de l'AMORC : «Un mouvement philosophique, initiatique et traditionnel mondial. Il est non sectaire, non religieux et apolitique. Il n'impose aucun dogme, mais propose ses enseignements séculaires(datant de plusieurs siècles d'avant Jésus) à quiconque s'intéresse au mysticisme (études des mystères sur le Divin, l'homme, l'univers, la nature ), à la philosophie et à la spiritualité, laissant à ses membres la plus absolue liberté. Le mouvement est ouvert aux hommes et aux femmes, sans distinction de race, de religion ou de classe sociale. Il a pour devise ' La plus large tolérance dans la plus stricte indépendance'. Partout où il est actif, l'Amorc est reconnu comme une organisation à buts non lucratifs ».

ROSICRUCIEN, AMI DE LA SAGESSE

En deux mots, un rosicrucien, selon le conférencier est un philosophe au se ns étymologique grec du terme : « ami de la sagesse ». La sagesse pouvant être à la fois l'intelligence ou le savoir (connaissances). En bref, n'a cessé de répéter le Grand Maître, l'Amorc se présente comme un « sentier comme tant d'autres pour accéder à la montagne. Celle-ci comprise comme connaissance ou sagesse ».

Les enseignements rosicruciens sont échelonnés en douze degrés. Et se font grâce aux monographies et non comme autrefois, de bouche à oreille, en lieu secret, pour éviter des religieux et politiques intolérants qui n'hésitaient pas à persécuter les membres.

En plus de l'historique de l'Ordre, son organisation et ses symboles, le Grand Maître a répondu aux nombreuses questions de l'assistance (membres et non initiés) sur divers clichés négatifs prêtés à tort ou à raison à l'Ordre. Selon lui, l'Ordre n'a rien de « magique ni de sorcier ». Ceux qui se font des idées erronées sur l'ordre se trompent. C'est aussi de leur droit, a-t-il dit.

Le grand Maître quitte Kinshasa aujourd'hui, après la clôture des travaux rituels organisés à l'intention des membres dans la salle des conférences du ministère des Affaires étrangères durant deux jours, soit le samedi 23 et le dimanche 24 août.

Ads by Google

Copyright © 2008 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.