27 Août 2008

Sénégal: Une audience Nicolas Sarkozy-Karim Wade en vedette

Dakar — L'audience accordée mardi par le président français Nicolas Sarkozy au président du Conseil de surveillance de l'Agence nationale de l'Organisation de la Conférence islamique (ANOCI), Karim Wade - illustrée par la même photo - fait la une de nombreux quotidiens reçus mercredi à l'APS, la plupart d'entre eux considérant cette activité du fils du chef de l'Etat comme une "rentrée politique".

L'AS conduit ses lecteurs "au cÅ"ur de l'audience de deux heures entre Sarkozy et Karim" et rapporte "tout sur un face-à-face" au cours duquel "Karim Wade (a parlé) de ses ambitions présidentielles et de ses soutiens".

"Lors de ce tête-à-tête, Sarkozy qui a confié qu'il va rencontrer Me Wade début septembre prochain, a aussi révélé qu'il sera en visite officielle au Sénégal entre janvier et février 2009", écrit le journal relevant qu'avant d'aborder le dossier mauritanien, le président français a promis à son interlocuteur de mettre en rapport les autorités sénégalaises et des sociétés comme Elf, Alstom et Areva. "Ce, pour contribuer au redressement du secteur de l'énergie", poursuit L'AS pour lequel "les ambitions prêtées à Karim Wade de briguer le fauteuil présidentiel ont été aussi abordées. Et à ce sujet, c'est maintenant clair et net : Karim Wade va plonger..."

Pour L'Office, il s'agit d'une "rentrée politique" dont Karim Wade a réservé "la primeur à Sarkozy", tandis que Le Populaire estime que le fils du président Wade est "orbite" pour succéder au père. L'Observateur et Le Populaire signalent les "dessous" de l'audience de Karim Wade avec Sarkozy, "la deuxième en deux mois". Pour Walf Grand-Place, "Wade-fils (est allée chercher) des forces chez Sarkozy".

Selon Le Soleil, "un projet de centrale nucléaire au Sénégal (était) au menu des discussions" entre le président français et Karim Wade. La réalisation de cette centrale nucléaire civile "en partenariat avec la France et des pays arabes amis du Sénégal et d'autres questions dont les visites de Me Wade, à Paris, en septembre et de M. Sarkozy, à Dakar, en 2009, entre autres, étaient au menu des échanges à l'Elysée.

Walfadjri aussi s'intéresse à cette audience au cours de laquelle, explique le journal, "Karim Wade (a dévoilé) ses ambitions politiques à Sarkozy". Dans son commentaire, Walfadjri semble s'indigner du fait que les "règles du jeu" dans la succession de Wade sont fixées par l'extérieur.

"On a beau rougir quand un impertinent esprit nous rappelle que les règles de la succession politique se fixent à l'étranger, mais les faits sont là, têtus. Depuis quelque temps, cette triste réalité s'impose à nous, implacable", souligne le commentaire de Walfadjri ajoutant que "dans les coulisses des remises de décoration, réceptions en grande pompe et autre audience élyséenne, se joue en vérité, la trame d'une succession qui, malheureusement, se passe par-dessus nos têtes".

Walfadjri ajoute : "une petite fouille dans les corbeilles de l'Histoire permet, également, de se rappeler, que c'est au journal français Le Monde que Senghor avait réservé la primeur de son retirait du pouvoir. Plus qu'un simple effet d'annonce, il s'agit d'un passage obligé pour qui veut diriger le Sénégal".

S'intéressant à une question abordée au cours de l'audience Sarkozy-Karim Wade, la construction d'une centrale nucléaire au Sénégal, Le Quotidien estime à ce sujet que le président français se fait le "+jardinier+ d'un rêve de Wade".

Karim Wade fait la une de 24Heures Chrono qui rapporte que lui et (Abdoulaye) Baldé sont "poursuivis pour des +deals+ sur des marchés de l'ANOCI". Le journal précise que c'est l'entrepreneur Bara Tall qui a "éclaté le scandale devant une autorité de la Primature".

A propos de l'enquête sur la mise à sac des rédactions des journaux L'AS et 24Heures Chrono, Le Quotidien signale que "l'étau se resserre autour de Farba Senghor". Selon Le Quotidien, "ça roule très vite pour l'enquête sur l'affaire L'AS et 24Heures Chrono. Après l'interrogatoire des suspects, la Police file droit vers le ministre (des Transports aériens) Farba Senghor. Et, les autorités judiciaires souhaiteraient bien l'entendre après qu'elles aient saisi, par un rapport, l'Exécutif".

Le Matin et Sud Quotidien consacrent leur une, respectivement à la "publicité mensongère" qui "irrite" les acteurs de la médecine traditionnelle et l'approvisionnement du marché en riz. Walf Grand-Place publie un long entretien avec le rappeur Didier Awadi qui lance au président de la République : "il y a trop de médiocres dans ce régimes, il faut les virer".

En sport, les résultats du championnat national de football et l'actualité des joueurs de l'équipe nationale occupes la plus grande place.

ADC

Aucun document n'est lié à cet article

Ads by Google

Copyright © 2008 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.