Le Soleil (Dakar)

Sénégal: En tournée dans la région de Thies - Kalidou Diallo loue les efforts de Mme Viviane Wade à Mbissao

Le ministre chargé du Préscolaire, de l'Elémentaire et du Moyen, accompagné de l'adjointe au gouverneur de Thiès, du préfet, de l'inspecteur d'Académie, a visité, à Thiès, 2 écoles élémentaires ainsi que l'école de Mbissao, dans la communauté rurale de Diender. Il s'agit pour lui de constater de visu la situation de la rentrée scolaire 2008-2009.

Première étape de cette visite-marathon du ministre Kalidou Diallo, l'école Ali Bâ. Celle-ci est confrontée à des problèmes de pollution sonore en raison de la proximité du le marché Grand-Thiès, d'insalubrité, de vétusté de certaines classes avec les fissures des murs et les plafonds qui ne tiennent qu'à un fil.

« Un décor désolant », selon le chef l'établissement, Ousmane Niang. En effet, un véritable problème de sécurité se pose dans cette école.

Aussi, sa délocalisation a-t-elle été vivement souhaitée par l'Ape et le personnel enseignant ou, à défaut, sa réhabilitation complète. Et pourtant, à en croire le directeur, l'école a obtenu des résultats « satisfaisants » au Cfee et à l'entrée en 6e.

A l'école Idrissa Diop, ex-école urbaine et doyenne des établissements scolaires (créée en 1904), c'est surtout l'ardeur au travail de l'équipe pédagogique dirigée par André Mansal, qui a été magnifiée, eu égard aux bons résultats enregistrés aux examens de cette année.

Pour la petite histoire, le président de la République, Maître Abdoulaye Wade, y a enseigné en tant que stagiaire, ce qui a fait dire au ministre que cet établissement est tout « un symbole ».

Il est à noter que la délocalisation du Cem Idrissa Diop sera bientôt une réalité comme l'a constaté le ministre Kalidou Diallo. Selon le principal, « les travaux seront bientôt finalisés.

Il ne restera qu'à l'équiper afin de régler de manière définitivement le problème de la co-habitation avec l'école élémentaire

Mbissao, une école d'excellence

Dernière étape de la tournée : l'école élémentaire de Mbissao, entièrement prise en charge par l'Ong Education-Santé pilotée par Mme Viviane Wade.

Dans cet établissement de 8 classes dont l'une pour le préscolaire (grande section), l'équipe pédagogique composée de jeunes enseignants nantis du Baccalauréat et du Cap, déploie des efforts louables pour faire de cette école-pilote un pôle d'excellence.

A partir du Cours d'initiation (Ci), les pensionnaires (au nombre de 150), consacrent 75 % du temps à l'alphabétisation, et 25 % au Cm2. Cette année, il a été enregistré un taux de réussite de plus de 90 % à l'entrée en 6e.

L'école de Mbissao, c'est aussi l'initiation aux notions d'ethnobotanique dispensées par des techniciens de haut niveau. C'est ainsi que les jeunes pensionnaires de l'école consacrent une partie de leur temps à faire du jardinage, l'éducation et la formation dans l'arboretum.

A titre d'illustration, le bois de village mis à leur disposition et la présence de plus de 100 espèces. En clair, ces jeunes seront bien armés pour devenir des agriculteurs de demain comme l'a si bien rappelé Mme Touré de l'Ong Education-Santé.

Le ministre Kalidou Diallo s'est préoccupé de l'orientation des élèves admis à l'entrée 6e. Et il a été suggéré de les placer au nouveau Cem de Pout. Kalidou Diallo a loué les actions de Mme Viviane Wade.

Pour lui, elle n'a ménagé aucun effort pour améliorer les conditions d'études à l'école de Mbissao. Selon lui, Mbissao et Kédougou constituent des exemples frappants de sa volonté réaffirmée d'assister des plus démunis, notamment les enfants.

Il a également pris l'engagement de mettre à la disposition de cette école une cantine scolaire et une bibliothèque. M. Diallo a exhorté les autorités académiques et administratives à accompagner l'école de Mbissao dans sa quête permanente de l'excellence.

Ads by Google

Copyright © 2008 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.