Fraternité Matin (Abidjan)

Cote d'Ivoire: Election miss, Awoulaba - Les femmes "Oukami" s'en mêlent

Abidjan — Association féminine essentiellement culturelle, les femmes «Oukami» se battent pour le rayonnement et la promotion de la beauté de la femme africaine et ivoirienne en particulier. Basées à Dabou, ces femmes ont réclamé, récemment, la participation du Leboutou aux concours nationaux de beauté, tels que Miss Côte d'Ivoire, Awoulaba et des émissions culturelles comme Variétoscope, Vacance culture, etc.

Parce que, disent-elles, une injustice a été faite à Dabou qui a longtemps demeuré le chef-lieu de la région des Lagunes et qui reste la ville-phare du littoral. Pour démontrer aux yeux de la nation que Dabou regorge de beautés et de talents, les femmes «Oukami» ont décidé de célébrer la femme dans la zone. Les concours du Ciseau d'or, du plus beau salon de coiffure et de Miss Leboutou ont couronné leurs activités le samedi dernier.

Pour Mme Ahou Giselle, présidente des femmes Oukami, c'est une manière d'attirer des organisateurs de spectacle vers le Leboutou ; mieux, elle a décidé de saisir le Comici pour que Dabou soit désormais au rang des villes concernées par le concours Miss Côte d'Ivoire.

Au cours de cette cérémonie, Lohoues Séraphin, représentant le ministre Mel Eg Théodore, parrain de la fête, a salué le combat des femmes «Oukami» pour le rayonnement du Leboutou.

Notons que «Oukami», qui signifie en baoulé «solidarité», a en projet l'installation d'agences de mannequinat et d'hôtesses dans les grandes villes du pays. Elle s'implique aussi dans l'exportation des pagnes traditionnels ainsi que des mets typiquement de chez nous.

Ces femmes se retrouvent dans toutes les sphères de la société. Née il y a un an, l'association qui regroupe une centaine de femmes dynamiques entend couvrir tout le territoire national pour mieux revendiquer le droit des femmes dans la gestion des activités culturelles nationales.

Ads by Google

Copyright © 2009 Fraternité Matin. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.