Cameroon Tribune (Yaoundé)

2 Mars 2009

Cameroun: PNDP - Près de 16 milliards pour 2009

Le budget du Programme national de développement participatif dévoilé vendredi dernier est en hausse de 52%. Le montant du budget du Programme national de développement participatif (Pndp) pour l'année 2009 est de 15 765 735 542 F CFA. Ce budget a été révélé vendredi dernier à l'hôtel Hilton de Yaoundé, au cours des travaux de la 8e session du Comité national d'orientation et de pilotage (Cnop) du Pndp.

L'enveloppe est revue à la hausse de 52%, par rapport à l'exercice 2008. C'est un budget à sources de financement variées, avec entre autres, l'Etat à hauteur de 2,5 milliards et la contribution des bénéficiaires à un peu plus d'un milliard, pour le financement des micro-projets.

D'après le secrétaire général du ministère de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire Roger Mbassa Ndine, qui a présidé les travaux, « l'entrée en session marque la fin de la première phase du programme, qui nous a permis de nous déployer dans 6 des 10 régions du pays. Et aujourd'hui, nous pouvons dire avec satisfaction que la plupart des objectifs que nous nous étions fixés ont été atteints ».

Des objectifs qui, selon le président du Pndp, tournent autour de l'amélioration du cadre de vie des Camerounais, par des appuis divers et le renforcement de leur capacité. Et en quatre années d'existence, le Pndp va bientôt atteindre le « chiffre record » de 500 micros projets réalisés. D'ailleurs, « c'est sur cette base que le ministre de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire a décidé d'allouer un budget supplémentaire au projet, précisément pour répondre à une demande sociale qui est de plus en plus forte », a déclaré Roger Mbassa Ndine.

Au cours de la session de vendredi dernier, on a appris que les priorités de la mise en oeuvre du Pndp pour 2009 vont s'articuler autour de trois axes, dont la finalisation des actions engagées dans le cadre de la première phase du crédit IDA, dont la clôture est prévue pour le 30 septembre prochain. Il sera aussi question de parachever les activités initiées au cours de l'exercice 2008 et enfin, de boucler le plan de couverture, en vue d'arrimer le Pndp à sa 2e phase, « déjà en bonne voie », précision de Roger Mbassa Ndine, qui espère que le programme pourra couvrir l'ensemble du pays l'an prochain.

Il a également été question des difficultés rencontrées depuis lors, qui sont liées à la mobilisation des moyens financiers. En réalité, les projets réalisés par le Pndp sont identifiés à la base et cofinancés par les populations. Selon Roger Mbassa Ndine : « Ce qui se passe c'est que les projets ont été identifiés, les cofinancements des populations ont déjà été collectés et sécurisés. Mais, la part de l'Etat traîne toujours un peu. C'est pour cela que nous accentuons des efforts pour aller plus loin et plus vite pour que les Camerounais puissent profiter pleinement de ce projet ». Vivement !

Ads by Google

Copyright © 2009 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.