Afrique du Sud: La prison à vie pour les assassins de Lucky Dube

Dakar — Les assassins de la star sud-africaine de reggae, Lucky Dube ont été emprisonnés à vie ce jeudi.

Un acte qui avait choqué tous les amateurs de la musique à travers l'Afrique, Lucky Dube avait été tué par balle dans la banlieue sud de Johannesburg en octobre 2007. Son meurtre avait souligné la réputation de l'Afrique du Sud comme étant un foyer de violences et d'assassinat.

Mardi, le juge Seun Moshidi du South Gauteng High Court, avait reconnue coupable Sifiso Mhlanga, 34ans, Julius Ngxowa 32ans et Mbuti Mabe 31ans pour meurtre, vol, et d'autres crimes.

Le jour avant leur inculpation par la cour, Mhlanga et Mabe avaient attaqué un policier.

La prison à vie est la sentence maximale qui peut être imposée par la loi en Afrique du Sud. La nouvelle constitution a abolit après la libération en 1994 la peine de mort, qui avait jusque là été imposée aux sud-africains noirs sans assez de revenus pour payer pour leur propre défense.

Le juge, avait requis jeudi, 15 années d'emprisonnement pour les trois coupables pour la tentative de vol ; 18 années pour le vol de la voiture d'une autre personne deux jours plus tard. Mabe a été condamné à 18 années de prison pour le vol de la voiture utilisée durant l'attaque.

Ads by Google

Copyright © 2009 allAfrica.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.