Cameroon Tribune (Yaoundé)

Cameroun: Elevage, pêche et industries animales - Une tournée pour requinquer les producteurs

«Je suis venu me rendre compte de l'état de mobilisation de nos services par rapport au comice agro-pastoral prévu à Ebolowa en 2010, mais aussi apprécier la qualité de nos structures et la mise en oeuvre des projets exécutés par notre ministère". Aboubakary Sarki, ministre de l'Elevage, des Pêches et des Industries animales, a ainsi situé la raison d'être de sa tournée dans la région du Sud.

Le MINEPIA, qui a rencontré les organisations de producteurs du département de la Mvila à la maison du parti R.D.P.C. de Nko'ovos, a promis de tout mettre en oeuvre pour améliorer la qualité de ses services. Il a noté que le ministère de l'Elevage , des Pêches et des Industries animales étant un des grands acteurs du prochain comice agro- pastoral, ce rendez-vous, est perçu par le MINEPIA comme l'occasion idoine pour maximiser les possibilités du pays dans ce domaine et éloigner le spectre de la famine . " J'attends du personnel du MINEPIA d'être proche des producteurs pour les encadrer dans leurs activités", a souligné le ministre Aboubakary Sarki.

Le ministre de l'Elevage a, en conséquence, recommandé à ses collaborateurs, de redoubler d'ardeur au travail, de faire preuve de plus de discipline, de rigueur et d'intégrité dans la mise en oeuvre des projets initiés par le MINEPIA et les producteurs. Le MINEPIA a également recommandé à ses collaborateurs d'appliquer rigoureusement les textes en matière d'exportation du bétail vers les pays voisins.

Le ministre a, par ailleurs, invité les populations à se consacrer à l'élevage qui est une activité génératrice de revenus. Il a aussi convié les producteurs à requérir l'expertise des services du MINEPIA dans la mise en oeuvre de leurs projets. Il leur a surtout recommandé de se regrouper pour bénéficier des appuis du MINEPIA.

Au cours de l'échange entre le MINEPIA et les producteurs, la question du financement des projets est revenue comme un leitmotiv. Le ministre a précisé que le MINEPIA n'aura jamais assez de moyens pour financer les projets de tous les producteurs. C'est pourquoi il leur a réitéré le conseil de se regrouper en GIC ou association de GIC pour bénéficier d'éventuels appuis et de se tourner vers les établissements de micro-finance pour soutenir leurs projets.

Après Ebolowa dans le département de la Mvila, le MINEPIA a mis le cap sur le département de la Vallée du Ntem. Sa visite de travail dans la région du Sud s'est achevée le 17 avril par le département du Dja et Lobo.

Ads by Google

Copyright © 2009 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.