Le Nouveau Réveil (Abidjan)

9 Juin 2009

Cote d'Ivoire: 25ème anniversaire de l'Eglise Evangélique de Réveil de Côte d'Ivoire - Charles Konan Banny - "L'Eglise doit être la boussole"

En prélude au 25è anniversaire éclaté de l'Eglise Evangélique de Réveil de Côte d'Ivoire (EERCI), dans les différentes villes du pays, a eu lieu le samedi 06 juin dernier à la Fondation Félix Houphouët Boigny de Yamoussoukro, le lancement officiel des festivités. Et ceci en présence du premier ministre Charles Konan Banny, parrain de la cérémonie, sous le regard bien veillant des têtes couronnées de la capitale politique.

Les vingt années de spiritualité de l'Eglise évangélique de Réveil ont été célébrées avec ferveur dans le somptueux édifice dédié à la paix. Pour ce quart de siècle d'existence, les chrétiens qui se sont donné rendez-vous ce jour-là, ont affiché un grand amour pour leur patrie, Côte d'Ivoire. A ce propos, le Révérend Pasteur René Kpan, président de l'Eglise Evangélique de Réveil de Côte d'Ivoire, a déclaré ceci : " A l'Eglise de Réveil nos coeurs battent pour Dieu. Mais après pour notre pays. L'Eglise qui a un rôle dans nos villages, dans la Côte d'Ivoire était représentée dans ce bateau.

Notre Nation représente ce bateau. Si donc il y a la paix, nous nous jouissons tous de la paix. S'il y a la prospérité, nous nous rejouissons tous de cette prospérité. C'est cette conscience que nous voulons véhiculer à l'Eglise de Réveil. Chers frères et soeurs de la Côte d'Ivoire, vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière de la terre, vous êtes le ciment de l'unité. Car l'Eglise est le ciment de l'unité. Nous vivons dans un temps où Dieu est relégué en arrière plan par les hommes. Il est devenu une histoire loin derrière.

Nous avons commencé à transformer la grâce de Dieu en dissolution. C'est pourquoi chers amis la mission de l'Eglise étant de prier pour son pays, nous voulons annoncer, en ce lieu béni pour la paix, qu'il y a encore de l'espoir. Quand nous sommes dans une situation comme celle de la Côte d'Ivoire, chaque homme doit jeter à l'eau son comportement qui ne pourra pas construire ce pays. Il est tant que renaisse une nouvelle Côte d'Ivoire où on ne regardera plus sa soeur par son ethnie. Mais une Côte d'Ivoire d'unité, de justice, d'amour où tous ont un amour pour le travail bien fait " a-t-il laissé entendre au cours de sa prédication. Pour sa part, le premier ministre Charles Konan Banny, dans son adresse aux fidèles de ladite église, a exhorté à cultiver l'amour, la tolérance entre Ivoiriens tout en invitant l'Eglise à servir de boussole pour l'humanité tout entière " La Côte d'Ivoire vous sera reconnaissante si, en plus de renforcer la spiritualité des Ivoiriens qui adhèrent à votre Eglise, vous devenez des messagers de la paix et de la concorde.

Enseignez aux ennemis, l'art de devenir des amis ! Aux désespérés que l'absence de perspective rend haineux, apprenez à revivre par l'amour. Au milieu des vôtres, en Cote d'Ivoire même, vous avez l'occasion de multiplier les effets bénéfiques de votre action. Au milieu du désordre, de l'incivisme et de l'intolérance, la foi communicative peut opérer des miracles. Offrez donc à vos compatriotes l'exemple de votre engagement spirituel. Ils en sortiront très certainement améliorés et désireux, à leur tour, d'abandonner les sentiers de la désunion et de la violence pour vivre en hommes et femmes au service de la construction d'une société telle que vous la voulez. Connaissant le prix de l'intolérance, vous pouvez mieux que quiconque enseigner la tolérance en offrant le témoignage vivant de votre propre sort. L'église doit être la boussole pour l'humanité tout entière. Même si par moments, elle ne l'a pas été. "

Ads by Google

Copyright © 2009 Le Nouveau Réveil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.