Gabonews (Libreville)

25 Juin 2009

Gabon: Présidentielle anticipée - Daniel Ona Ondo premier candidat à la candidature du PDG

Libreville — Daniel Ona Ondo, actuel vice-président de l'Assemblée nationale, qui a annoncé officiellement ce jeudi au micro du correspondant de Radio France internationale (RFI) à Libreville qu'il était candidat à la candidature du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) à l'élection présidentielle anticipée, devient ainsi le premier à s'être prononcé au sein de sa formation politique.

« Je suis intéressé comme tous les gabonais à l'élection Présidentielle. J'appartiens à un parti politique qui est le PDG et j'ai participé activement à la vie politique de mon parti », a confié Daniel Ona Ondo, vice président de l'Assemblée Nationale, ancien ministre, ex-recteur de l'Université Omar Bongo de Libreville.Originaire de la province du Woleu-Ntem (Nord), Daniel Ona Ondo a ajouté que « les élections sont un moment fort de la vie politique d'un pays. Je compte participer. Je voudrais participer à la vie politique de mon pays. Si je suis candidat, ce sera à la candidature de mon parti ».

Ces derniers jours, outre Daniel Ona Ondo, le Premier ministre, Jean Eyeghé Ndong, et l'un de ses prédécesseurs, Casimir Oyé Mba, actuel ministre d'Etat en charge du Pétrole, n'avaient pas aussi fait mystère de leur candidature pour être le porte étendard du Parti démocratique gabonais si et seulement si leurs partisans en décidaient.

Parallèlement aux grandes manoeuvres dans les états major politiques, les concertations se poursuivent entre la classe politique (Majorité -Opposition), la société civile et la Présidence de la République pour un consensus autour du chronogramme nécessaire à l'organisation de l'élection présidentielle dans le cadre des dispositions constitutionnelles, après le décès du président Omar Bongo Ondimba.

En ce qui le concerne, le PDG souhaiterait la tenue du scrutin dans les délais constitutionnels (30 à 45 jours) ou 60 jours alors que l'opposition rejointe par une bonne partie de la société civile, réclame environ six (6) mois avec en prime un certain nombre de doléances parmi lesquels la révision de la liste électorale afin de garantir, selon les adversaires du régime, la fiabilité, la transparence et la crédibilité de la présidentielle.

Ads by Google

Copyright © 2009 Gabonews. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.