Le Potentiel (Kinshasa)

Congo-Kinshasa: Comment réagir devant l'ongle écrasé ou arraché ?

Kinshasa — Ecrasé dans une porte ou arraché, l'ongle subit des lésions qui peuvent nécessiter une intervention en urgence. De l'hématome sous l'ongle à l'ongle partiellement ou totalement arraché, il est important de connaître les bons gestes.

Selon le magazine Doctissimo, l'hématome sous l'ongle se fait suite à un choc direct et violent sur l'ongle (doigt écrasé dans une porte, coup de marteau ). La douleur est violente, tandis que du sang s'écoule sous l'ongle. Si le sang ne peut pas s'évacuer, il fait pression et provoque une douleur progressivement intolérable. Le sang accumulé sous l'ongle est visible et caractérisé par une couleur bleu-noir.

Le traitement, simple, soulage immédiatement et protège d'un risque d'infection : il consiste à perforer l'ongle pour laisser le sang s'évacuer. Cette procédure n'est pas douloureuse, l'ongle étant insensible.

Si l'hématome est très important et qu'il tend à soulever l'ongle, on peut craindre une lésion du lit unguéal (là où repose l'ongle) préjudiciable à la bonne repousse de l'ongle.

Il est alors nécessaire, sous anesthésie locale, de décoller l'ongle en prenant soin de ne pas détacher son extrémité. Après évacuation de l'hématome, l'ongle est soigneusement remis en place.

UN ONGLE ARRACHE

Concernant la procédure d'urgence pour soigner un ongle arraché, Doctissimo recommande de passer le doigt sous l'eau. En effet, si l'ongle est partiellement arraché, et même s'il pendouille, ne surtout pas l'arracher complètement.

Si l'ongle a été totalement arraché, ne surtout pas le jeter, mais le conserver précieusement dans une compresse propre. Foncer aux urgences pour des soins spécifiques, voire une chirurgie de la main.

Il est aussi recommandé de ne pas arracher l'ongle complètement ni le jeter. Car, si on laisse la phalange découverte (sans ongle), il existe un risque d'inflammation de l'os sous jacent. Quant à la cicatrisation, elle sera particulièrement longue. Enfin, le lit unguéal sera altéré ce qui fait que l'ongle repoussera de façon rudimentaire, avec au final un doigt inesthétique, déformé et douloureux.

En revanche, si l'ongle est préservé, il sera replacé. On préserve ainsi les tissus de la phalange et l'ongle pourra repousser normalement. Lorsque l'ongle est partiellement arraché, il est possible de faire des points de suture au niveau de l'ongle.

S'il a été totalement arraché, avant de le remettre en place, les parties lésées sont ôtées, les tissus suturés si nécessaire et l'ongle est retaillé aux nouvelles dimensions du lit unguéal. Il est maintenu en place à l'aide de deux fils.

Il est parfois utile de percer l'ongle en prévention de la constitution d'un hématome sous unguéal. On retire généralement les fils une dizaine de jours plus tard. Cet ongle préservé et repositionné peut ensuite tomber de lui-même, repoussé par un nouvel ongle

Ads by Google

Copyright © 2009 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.