Le Messager (Douala)

Cameroun: Guerre de clans entre les assureurs

Les membres de l'Association des sociétés d'assurance du Cameroun, Asac, sont à couteaux tirés. L'élection du directeur général du pool Tpv au centre de la querelle.

Le monde des assurances au Cameroun est actuellement secoué par une crise depuis la désignation de M. Lemb Aaron comme directeur général du pool Transport public des voyageurs (Tpv) le 16 juillet 2009, à l'issue de la première session de l'assemblée générale ordinaire dont le point saillant était la désignation du directeur général de cet organisme chargé du contrôle et de surveillance des sociétés d'assurance. C'était à l'issue d'un concours organisé par l'Association des sociétés d'assurances du Cameroun (Asac). Ce jour-là, la tension était à couper au couteau. La nomination de M. Lemb Aaron posait un problème. Selon des sources concordantes, le choix du conseil de direction porté sur ce dernier comme directeur général n'a pas fait l'unanimité. Selon ces sources, il ne respectait pas les critères de candidature.

« Parmi les qualifications de recrutement requises, il y avait celui d'être titulaire d'un Dess en assurance ou un diplôme équivalent. Le problème est que M. Lemb ne remplissait pas les conditions de concourir. Il n'a qu'un diplôme de cycle moyen de l'Iia (Institut international d'assurance). Ce qui correspond à un Bts en assurance. On ne sait par quelle alchimie il a été sélectionné. Mais le plus grave est qu'après le concours, M. Lemb est sorti dernier sur les quatre candidats avec une moyenne de 66.5 sur 100 contre 78/100 pour Tcholieu Cyprien, 69.3/100 pour Ngan Kotock et 67.5 pour Messio à Bediong. Ce n'est pas normal que les membres de la direction du Pool Tpv aient choisi M. Lemb. Il y a une forte odeur de magouille là-dessous » indique un membre de l'Asac ayant requis l'anonymat.

Un choix vivement contesté

Au cours de cette réunion, certains directeurs généraux des sociétés d'assurances ou leurs gérants ont claqué la porte, mécontents et indignés par cette issue. Entre autres, M. Mawwell Ndecham de Zenith assurances, Roger Kamdem de Samiris et Protais Ayangma de La Citoyenne. Malgré ces défections, le directeur général est nommé au forceps. « Nous avons sorti les qualifications minimales sur la base de ce qui se passait au Sénégal. Nous avons oublié qu'au Cameroun où la fraude est galopante, il faut tenir compte de la longue expérience des protagonistes. La réputation de M. Lemb n'est pas à faire en matière d'assurances. Il a enseigné des hommes qui sont aujourd'hui des éminences grises en matière d'assurances. Il a une expérience de plus de 25 ans. Ce n'est pas parce qu'il n'a pas un Dess qu'il doit être disqualifié. Cela ne signifie rien. Ce n'est pas parce qu'on a un diplôme qu'on dépasse celui qui a déjà fait 30 ans de métier. C'est une icône et le choix du conseil est judicieux », justifie un membre du conseil de direction du pool Tpv.

La réunion du 27 juillet dernier relative à l'examen effectif des modalités pratiques du lancement effectif des activités du pool Tpv a été boycottée par certains membres convoqués. Entre temps, les membres du conseil se regardent en chiens de faïence. Pour M. Tcholieu Cyprien de Pro Assur, candidat malheureux, « je ne suis au courant de rien. Je suis un candidat et on attend toujours la proclamation des résultats. Je crois que les critères ont été posés et ils seront respectés ». Rendu au bureau du président désigné du pool Tpv, M. Lemb Aaron n'a pas jugé utile de faire un commentaire. Renvoyant le reporter à la direction de l'Asac où le président Jean Victor Ngué tout comme le secrétaire général M. Mandeng sont absents. « Ils sont hors de la ville pour le moment », renseigne un employé. Pour un membre de cette association, « ce sont les perdants qui manifestent. On doit promouvoir les qualités managériales de M. Lemb. Même ses détracteurs savent qu'en matière d'assurances au Cameroun et même en Afrique, il est une grande icône. Pas de polémique ».

Les opposants attribuent le choix de M. Lemb à l'influence de son employeur M. Patrice Desgranges, l'administrateur directeur général d'Axa-Cameroun et à une tribalisation galopante au sein de l'Asac.

Les faits

Pour comprendre les faits, il faut remonter au temps où les sociétés d'assurance sont accusées de fraude avec la recherche du gain facile qui passe par la concurrence déloyale. On casse les prix, on fabrique de fausses attestations d'assurance et on scanne les attestations d'assurance avec à la prime le détournement des primes encaissées. Pour combattre cela, un protocole de surveillance mutuelle est signé le 16 juillet 2006 et remet au goût du jour celui qui avait déjà été signé en 1995 par les membres de l'Asac.

Avec la dénonciation de certaines sociétés d'assurance par d'autres, la haine s'installe et l'initiative meurt car on a constaté que tout le monde fait du faux. Pour remédier à cela, on doit mettre sur pied une structure extérieure, à l'exemple du Sénégal qui a expérimenté avec succès le modèle du pool Tpv Sénégal. L'organisme doit etre mis sur pied et les membres doivent être de bonne moralité, indépendants et libres. Dans la correspondance n° 000386/minfi/sg/dgtcfm/dcfma/da/bapc/co4 du 5 mai 2008, le ministre des Finances instruit le président de l'Asac de mettre en place un pool Tpv. « J'ai l'honneur de vous demander de bien vouloir organiser rapidement, en concertation avec mes services techniques, un cadre de réflexion permettant de voir dans quelle mesure la mise en place d'un tel pool de gestion du risque automobile serait envisageable sur le marché camerounais », écrit-il.

Le 1er avril 2009, l'Asac met sur pied le pool Tpv qui a pour objet la gestion du risque automobile de transport public des voyageurs (catégorie 4A, 4B, 4C) avec pour but une meilleure prise en charge des assurés en cas de sinistre. Un avis de recrutement d'un directeur général est lancé. Il sera chargé entre autres de la rétrocession des bordereaux de cession et de rétrocession, de la confection du budget et à l'élaboration des comptes du pool. Après plusieurs candidatures sérieuses, le choix du comité de direction est porté sur Aaron Lemb. Un choix que contestent aujourd'hui les autres candidats et plusieurs patrons d'assurance. Affaire à suivre.

Ads by Google

Copyright © 2009 Le Messager. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.