Sénégal: La part du secteur primaire dans le PIB passe de 12,9 % à 14,7 entre 2007 et 2008

Dakar — Le poids du secteur primaire dans le Produit intérieur brut est passé de 12,9 % en 2007 à 14,7 % en 2008, indique l'Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) dans une note d'analyse des comptes nationaux définitifs.

Ce progrès sensible a été enregistré "à la faveur du redressement du sous-secteur agricole", précise la même source.

"Toutefois, relève le document, l'économie sénégalaise reste dominée par le secteur tertiaire qui représente 53,2 % du Produit intérieur en 2008. Quant au secteur secondaire, son poids s'est établi à 19, 8 % du PIB".

Avec 7,4 % du PIB en 2008, l'agriculture occupe une position prépondérante dans le secteur primaire. Selon l'ANSD, "le poids de l'agriculture dans le primaire s'est sensiblement bonifié (50, 6 % en 2008, après 40, 5 % en 2007), en liaison avec les performances enregistrées par ce sous-secteur".

"En revanche, signale la note, les activités extractives représentent moins de 1 % du PIB (0,8 % en 2008 après 1 % en 2007) et 5,5 % de la valeur ajoutée primaire. Le poids des autres branches d'activités de ce secteur (élevage, sylviculture, pêche) est demeuré relativement stable entre 2006 et 2008".

Sur un autre plan, l'ANSD note que "le poids du secteur secondaire dans le PIB a légèrement fléchi avec un recul de 0, 3 point (19, 8 contre 20, 1 % en 2007), soulignant que "le sous-secteur de la construction demeure prépondérant dans le secondaire où il représente 23 % de la valeur ajoutée (4,6 % du PIB)". Le secteur tertiaire lui "reste dominé par les activités commerciales qui représentent plus de 16 % du PIB".

Ads by Google

Copyright © 2009 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.