Le Potentiel (Kinshasa)

28 Août 2009

Congo-Kinshasa: L'Eglise Liloba na Nzambe bouscule les fondements charnels des enseignements bibliques

Kinshasa — Beaucoup d'observateurs sont arrivés à un double constat. Primo, autant les gens courent vers des Eglises pour y chercher des solutions à leurs problèmes autant d'autres les désertent à cause de multiples déceptions qu'ils y récoltent. Secundo, plus le nombre des Eglises s'accroît, à un rythme exponentiel, plus le mal ronge la société congolaise à la manière d'une gangrène.

Du coup, cela apparaît comme une dichotomie. Naturellement, il y a problème. Et ce problème consiste en la recherche de la vérité. Non pas la vérité tout court mais la vérité de Dieu telle qu'elle transpire à travers sa parole consignée sous le sceau des « Ecritures saintes ». C'est ici que l'Eglise Liloba na Nzambe (Parole de Dieu) se démarque des Eglises traditionnelles et celles dites de réveil. Sa doctrine est sainte et elle repose sur sept piliers. La foi en un seul Dieu créateur du ciel et de la terre. La foi en Jésus Christ de Nazareth, fils de Dieu, seigneur et sauveur de l'humanité. La foi au Saint Esprit comme consolateur et aide en toute circonstance.

C'est cet Esprit de Dieu qui a révélé au prophète Dominique Khonde Mpolo le vrai nom de l'Eternel et lui a inspiré l'interprétation divine des Saintes écritures. Cette grâce a conduit à la révélation du péché originel (Genèse1 :9, 29,30), du vrai jeûne (Esaïe 58 : 6- 12), de la vraie veillée (Jean 9 :4) et du « jus inspiré » (Esaïe 65 :8). C'est la révélation du message divin demeuré caché depuis plus de deux millénaires. Il s'ensuit que l'Eglise Liloba na Nzambe s'est assignée comme tâche de restaurer la parole de Dieu et de ramener le peuple de Dieu vers la Jérusalem céleste. Etant entendu que le passage de l'homme sur la terre consiste à se préparer à hériter le royaume des cieux.

Cette doctrine est la vérité dont le seigneur a dit qu'elle « affranchit ». Dans le cas d'espèce, elle délivre toutes les victimes de l'obscurantisme véhiculé par des occultistes qui ont embrigadé le peuple de Dieu en usant abusivement du nom de Jésus-Christ de Nazareth.

Le message de l'Eglise Liloba na Nzambe bouscule les fondements des enseignements charnels distillés par toutes les Eglises qui, au lieu de prêcher le royaume de Dieu par le canal de Jésus Christ de Nazareth, assoient leurs campagnes, séminaires et conventions sur une virtuelle prospérité (basée sur le mariage, les voyages à l'étranger, les guérisons miracles) qu'elles vendent chèrement à ceux qui les écoutent.

DU « JUS REVELE »

L'Eglse Liloba na Nzambe est la seule église à Kinshasa, en RDC et pourquoi pas au monde, qui soigne les maladies de toutes sortes grâce à son produit appelé jus et dont les constituants sont, entre autres, du pétrole et du citron, mais également la noix de coco.

Le jus dont l'Eglise Liloba na Nzambe revendique la paternité n'est pas n'importe quelle mixture. Au contraire, il s'agit d'un « produit révélé » par Dieu le créateur du ciel et de la terre à son serviteur, le prophète Dominique Khonde Mpolo qui en détient la formule divinement inspirée.

Les jeteurs de mauvais sorts en sont grisés et ne jurent plus que par la disparition de ce produit aux vertus curatives incommensurables, tant sur le plan corporel que spirituel. Lesquelles n'ont de pareil à tous les breuvages qu'on fait absorber au peuple de Dieu ailleurs.

Le jus révélé vient s'ajouter aux enseignements spirituels qui dérangent tous ceux qui ont pris leurs adeptes pour des sources d'enrichissement. Ceux-ci ne tarissent d'initiatives pour discréditer ce produit et son inventeur. Les médias sont utilisés pour faire passer le jus de l'Eglise Liloba na Nzambe pour un produit « hautement toxique ». Campagne vouée à l'échec au regard du nombre de ceux qui le consomment régulièrement. Ce qui est inspiré par l'Eternel n'a pas de commune mesure avec les « pratiques abracadabrantes » imputées aux églises de réveil.

Le « jus révélé » soigne toutes sortes des maladies, à la seule condition de le prendre avec foi en Jésus Christ de Nazareth. Un petit tour à l'Eglise édifierait tous les sceptiques. Des témoignages abondent. Des milliers de personnes de tous âges, sexes, conditions sociales et de partout (Afrique, Europe, Amérique, Asie,etc.) glorifient tous les jours l'Eternel pour avoir été guéris de maladies jugées incurables dans des hôpitaux,Eglises et autres officines.

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, l'Eglise Liloba na Nzambe dispose d'un permis d'exploitation délivré par le ministère de l'Environnement après avis favorable des autorités de la commune de Matete.

Un partenariat est en cours entre le ministère de la Santé et l'Eglise Liloba na Nzambe. Un échange de correspondances en témoigne. La collaboration est née après des visites d'experts sur le terrain. De quoi faire déchanter tous les détracteurs qui ne veulent pas voir un Congolais réussir dans un domaine réservé jusque là aux seuls expatriés.

L'Eglise Liloba na Nzambe est enregistrée comme une asbl conformément à la loi n°004/2001 du 20 juillet 2001 portant dispositions générales applicables aux associations sans but lucratif et aux établissements d'utilité publique en RDC. D'où, elle est revêtue d'une personnalité juridique aux termes de l'arrêté ministériel n°32/CAB/ MIN/J&GS/2002 du 12 février 2002. Elle est répertoriée au Journal officiel, 2ème partie, janvier 2008.

Ads by Google

Copyright © 2009 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.