La Prospérité (Kinshasa)

25 Septembre 2009

Congo-Kinshasa: "MEJE 30 n'a jamais été nue sur scène" !

Kinshasa — C'est une fiction. MEJE 30 n'a pas été surprise outre mesure. Je l'ai vue à l'aise. Jusqu'à preuve du contraire son moral est toujours au zénith. Donc, elle n'est pas concernée. Mais, pour démanteler la personne ou le réseau qui cherche à nuire à la carrière de sa jeune chanteuse, Tshala Muana ne laisse pas tomber les bras. Ce sont à chaud les déclarations de MEJE 30 après tout ce qui a été dit sur elle ces derniers jours. Notre reporter l'a vue, pas du tout démoralisée. Comme il fallait s'y attendre, Tshala Muanar a porté plainte contre inconnu avant de s'envoler pour la Zambie avec son groupe Dynastie mutwashi.

La diva fustige le mauvais comportement de certaines personnes mal intentionnées qui ont monté une série de photos érotiques sur Internet contre la coqueluche du moment MEJE 30. Toute la ville en parle mais sans preuve palpable. La chanteuse MEJE 30 aurait exhibé ses parties intimes du corps lors de leurs dernières productions scéniques à Kampala, capitale ougandaise. Quelques extraits d'images défilent déjà à travers les différents sites Internet, c'est-à-dire, dans la presse en ligne. Un sujet très sensible qui défraye la chronique dans la capitale congolaise. À Kinshasa, ces images numériques montées de toutes pièces exposent la vedette sur scène en train de se trémousser à moitié nue.

D'autres images sont même scannées et propagées dans les portables des individus. Mais pour gagner quoi ? Au regard des échos et les images vécues, nos fins limiers ne sont pas restés indifférents de la situation surtout qu'il s'agit d'une étoile montante qui évolue sous l'encadrement de la diva Tshala Muana. Ils ont fouiné partout pour en connaître plus. Abordés, nos correspondants basés à Kampala ont déclaré archifaux toutes ces images fictions mises sur Internet par des personnes non encore identifiées. « Ni MEJE, ni les danseuses, personne n'avait exposé son corps sur scène. Les Congolaises ont épaté le public à travers les belles mélodies et de danses en mutwashi », ont-il renchéri.

Montage ou fiction ! Par ailleurs, votre journal a contacté le manager du groupe en la personne de Claude Mashala, qui a porté un démenti contre les images en question. Il s'agit d'un montage numérique qui a été conçu dans l'intention de déstabiliser la carrière de la jeune vedette qui a réussi une montée en flèche à travers ses prestations excellentes dans l'art d'Orphée. « Il s'agit donc de plaisanteries de mauvais goût pour nuire à la réputation de MEJE 30. Nous sommes à l'ère de l'informatique moderne où tout peut se faire à l'aide d'un logiciel. Les jaloux redoutent son talent explosif. Allez-y comprendre », a déclaré le manager. Une assertion soutenue dans le milieu des chroniqueurs de musique qui confirment le montage numérique par un réseau inconnu dont font partie de leaders de la musique nationale.

Pour sa part, Mamu nationale qui lutte pour la promotion de la femme dans son pays, a nié avec toute énergie ce montage considéré comme une véritable cabale contre son choriste. Par ailleurs, le bureau de l'orchestre affirme avoir fait arrêter 11 personnes pour raison d'enquête. Cette arrestation est intervenue deux jours avant le voyage de Mamu Nationale, MEJE 30 et les autres musiciens de Dynastie mutwashi en Zambie, où ils sont arrivés depuis hier jeudi pour livrer trois concerts. Le succès fait des jaloux ! Des observateurs sont d'avis que ce coup a été monté pour faire oublier le succès récolté par la jeune chanteuse durant ces deux dernières années dans la musique congolaise moderne.

a beauté physique et son talent artistique sont des éléments très convoités en elle qui provoquent la jalousie dans le milieu musical au pays. Sous la houlette de Tshala Muana, qui assure si merveilleusement bien l'encadrement de son poulain, la petite MEJE continue à faire son bonhomme de chemin après son départ de Quartier Latin. Avec sa tête sur ses deux épaules, elle évolue comme un poisson dans l'eau aux côtés de la grande dame. Sa voix charmante a fait d'elle une étoile montante de la musique actuellement au Congo.

Grâce à « Délestage », premier tube à succès interprété par elle dans l'orchestre de Tshala Muana, la jeune chanteuse a raflé le prix de « révélation musicale de l'année 2008 » attribué par la première édition de « Ndule awards », organisée par les chroniqueurs de musique du Congo. Pour conserver et défendre toujours son titre, la chanteuse qui n'est plus à présenter aux amoureux de la musique, a convaincu les mélomanes à travers « SIKILA » qui est le récent opus de Mamu Nationale sur le marché de disques. Dans cette aubade, elle s'est distinguée à travers le featuring avec la cantatrice.

Sa voix séduisante et son charme ont changé les données musicales au sein de la famille Dynastie Mutwashi. Elle a ressuscité le goût de la rumba alors que le groupe était réputé par le mutwashi moderne qui est la particularité de Mamu nationale. A voir de près ses prestations, on peut conclure sans risque d'être contredit que MEJE 30 fait preuve d'un avenir meilleur dans la musique congolaise.

Ads by Google

Copyright © 2009 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.