Gabonews (Libreville)

Gabon: « Le ministère de l'Agriculture est un département sectoriel qui contribue significativement à la croissance », Raymond Ndong Sima

Libreville — Raymond Ndong Sima, 54 ans, économiste de carrière qui est, depuis samedi soir, le nouveau ministre de l'Agriculture, de l'Elevage, de la Pêche et du Développement Rural, a déclaré, ce dimanche, aux journalistes de GABONEWS que : « Le ministère de l'Agriculture est un département sectoriel qui contribue à la croissance».

Honoré la marque de confiance placée en sa personne par le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, celui qui aura désormais la responsabilité de relancer la politique agricole et de l'élevage du pays, Raymond Ndong Sima, a déclaré après s'être aussi rendu compte de sa présence sur la liste des membres du gouvernement qu'il n'est « pas très à l'aise pour vous dire les critères » qui ont prévalu à sa nomination au poste de ministre de l'Agriculture.

Mais, a-t- dit : « il est un fait indéniable que la promotion à un poste ministériel est une marque de confiance. Je remercie le Premier Ministre pour avoir porté son choix sur ma modeste personne et le Chef de l'Etat qui a entériné en dernier ressort cet avis ». Dans son bref aperçu sur le secteur agricole, le nouveau ministre, qui fait ses premiers pas au gouvernement, a estimé que l'agriculture est un département indispensable et crucial contribuant à l'épanouissement de la population. « C'est de l'agriculture que proviennent les produits qui permettent, au quotidien, à chacun de vivre », a-t-il précisé.

Avant de souligner que : « le ministère de l'Agriculture est un département sectoriel qui contribue significativement à la croissance ». C'est donc dans ce sens qu'il a rappelé l'annonce faite par le Président de la République, relative à son désir ardent de faire du Gabon un pays émergent. Pour lui, cela sous entend d'avoir une croissance compris entre deux chiffres, c'est-à-dire un pays où la croissance commence à se situer au dessus de 7 et 8% par an; sans compter également qu'au-delà des secteurs traditionnels, telles les ressources de production de matières premières, la croissance s'appuie sur un secteur d'activité produite par elle-même.

« De ce fait, je pense qu'on m'a fait une grande confiance en m'attribuant un secteur stratégique. Je vais maintenant essayer d'entrer en contact avec ce département pour comprendre les arcanes de son fonctionnement afin de pouvoir me situer », a-t-il préconisé. Reconnu pour son intégrité morale, son patriotisme et sa rigueur, le tout nouveau ministre de l'Agriculture et de l'Elevage est un technocrate chevronné, titulaire d'un DEA en Économétrie, obtenu en 1981.

Ainsi, il a tour à tour été Chargé d'études à la Direction générale de l'Economie, Directeur de synthèse, Chargé du dossier de l'ajustement structurel au cabinet du ministre de la Planification et de l'Économie, Chargé des relations avec le Fonds Monétaire International et la Banque Mondiale, Directeur général de l'Économie, puis Directeur général d'Hevegab, avant de devenir le Président Directeur Général de la Compagnie d'exploitation du chemin de fer Transgabonais (C.E.C.F.T). Avant sa nomination au gouvernement, Raymond Ndong Sima avait entamé une carrière d'homme d'affaires où il s'est fait un nom dans le secteur de transport terrestre, entre autres.

Ads by Google

Copyright © 2009 Gabonews. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.