Sud Quotidien (Dakar)

Afrique: "Trans vaudou d'Haïti pour Amélie Chérie" de Gérard Chenet - « Gérard restitue le monde qu?il porte »

 C'est dans le cadre de la 11ème Foire internationale du livre et du matériel didactique de Dakar (Fildak), qui se tient actuellement au Cices (4 au 9 décembre), que Gérard Chenet, écrivain Haïtien vivant au Sénégal, a présenté son roman "Transes vaudou d'Haïti pour Amélie chérie". La présentation a eu lieu ce samedi 5 décembre dans la salle Ibrahima Seck du Cices.

Dans l'ouvrage, l'auteur parle de la sulfureuse figure du zombi venant d'Haïti. A travers le roman, Gérard Chenet parle de l'Haïti, comme terre d'abondance bénie des dieux. Terre que de puissants et avides envahisseurs vont précipiter dans l'asservissement, dans d'incessants combats puis la mort. Revenant sur le titre du roman, Gérard Chenet indique que « Amélie c'est moi ».

Né à Port-au-Prince, Gérard Chenet s'engage dans un journalisme militant aussitôt après l'université. Se donnant pour objectif de contrer les dictatures de l'époque en Haïti. Ce qui lui vaut un exil qui le mena au Canada, puis vers l'Europe et le Maghreb. Finalement, il se retrouvera au Sénégal où il vivra dans l'entourage du Président Poète Léopold Sédar Senghor. Ce qui le poussera à choisir une voie artistique, explorant ainsi la poésie, le théâtre, la sculpture et même l'architecture.

Dans "Transes vaudou d'Haïti pour Amélie chérie", le zombi personnage récurrent, après avoir reçu de plus puissant que lui, un poison qui le réduit à une vie semi-consciente, sans mémoire, sans volonté, taillable et corvéable à merci, il lui est interdit de gouter au sel qui lui fera retrouver sa vitalité, la mémoire, donc définitivement rebelle à toute emprise. C'est ainsi qu'en est l'histoire d'Amélie. Sereine et comblée de dons, un terrible accident va la déposséder de son identité.

Comme le zombi, Amélie sera la proie de l'avidité des choses mondaines, dont font preuve les hommes de pouvoir. Soutenue par une chaine de résistance, de solidarité et d'amour, Amélie tentera de reconquérir le chemin du sel. C'est à travers cette quête d'Amélie, que l'auteur Gérard Chenet fait découvrir les rituels vaudous, la magie de ses danses ainsi que ses vertus thérapeutiques. Tout ceci accompagnés de leurs significations et comparées aux acquis des sciences humaines.

Dans son roman, Gérard Chenet allie la poésie à la philosophie afin de faire une réflexion sur les pratiques religieuses. D'après Amadou Lamine Sall, auteur de plusieurs ouvrages dont "Mante des aurores" ou "Locataire du néant", « le Président Senghor a eu la chance d'avoir à ses côtés des hommes tel que Gérard Chenet ». Pour lui, Gérard doit être une grande référence pour la génération d'aujourd'hui. Selon toujours Amadou Lamine Sall, qui fait partie de la génération qui a eu à côtoyer celle de Senghor, Aimé Césaire, Gérard Chenet, et autres, « la différence qu'il y a entre la Génération de Chenet et nous, réside dans le fait que eux, ils étaient une génération de conscience, mais nous ne le sommes pas encore », a-t-il estimé.

Selon le professeur de lettre Mamadou Bâ, l'auteur de "Transes vaudou d'Haïti pour Amélie chérie" « fouille en profondeur pour restituer l'univers qu'il porte ». Il explique que dans l'Ã "uvre de Gérard, on sent une idéale de justice, de la liberté et de l'amour. Le Pr Bâ ajoute aussi que « Gérard est un maitre de la langue ».

(Stagiaire)

Ads by Google

Copyright © 2009 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.