Le Soleil (Dakar)

Sénégal: Région de Diourbel - L'Aatr lance un vaste programme routier

Plusieurs pistes en latérite sont en cours de réalisation dans la région de Diourbel. Ceci, dans le cadre du programme d'entretien périodique des routes de l'Agence autonome des travaux routiers qui, à l'occasion, a mobilisé près d'1 milliard de FCfa. Tout cela est accompagné d'un programme de réhabilitation, sur plusieurs kilomètres, d'anciennes pistes et routes bitumées.

Malgré son réseau de 460 km de routes bitumées et près de 300 km de routes latéritiques, la région de Diourbel bénéficie d'un vaste programme de construction de nouvelles pistes en latérite et de réhabilitation.

L'Etat, par l'entremise de l'Agence autonome des travaux routiers (Aatr), a dégagé une enveloppe de plus de 800 millions de FCfa dans le cadre du fonds routier pour la réalisation des travaux en cours.

Les différentes entreprises sélectionnées sont déjà sur le terrain. « De nouvelles routes en latérite seront ainsi ouvertes », a confié le chef de l'Antenne centre-ouest (Thiès-Diourbel) de l'Aatr, Mamadou Faye. Notamment, les axes devant désenclaver Ndankh Sène-Ndindy (8 km), Ndankh Sène-Djagop Yéry (5 km), Dinguiraye-Keur Madiop Djeub (8 km). Au total, « plus d'une quarantaine de kilomètres sont à réaliser », a affirmé M. Faye. Des efforts qui, selon lui, participent au désenclavement de plusieurs villages dans les deux départements de Diourbel et de Bambey. Particulièrement les villages de Keur Madiop Djeup, Darou Ndiaye, entre autre, qui seront reliés au chef-lieu de la Communauté rurale de Baba Garage. A Keur Madiop Djeup, on se réjouit déjà de l'acte posé par l'Etat. « On a longtemps demandé la construction de cette route sans avoir une réponse favorable », a dit le notable, Cheikh Kane Ndiaye. La zone de Keur Madiop Djeup dispose de beaucoup de potentialités agricoles et maraîchères. Mais les difficultés d'accès limitent les efforts de ces masses paysannes pour la commercialisation des produits.

150 km de routes bitumées à Touba

« La réalisation de cette piste permettra enfin de se rendre dans des nombreux « loumas » ou marchés hebdomadaires et écouler nos différents produits », soutiennent les populations. D'autres villages sont aussi concernés par ce programme de désenclavement. Car, plusieurs autres axes sont à réhabiliter. Il s'agit de Diourbel-Ndindy, (25 km), Bambey-Gawane (22 km), Wakhal Diam-Bambey (14 km), Bambey-Baba Garage (24 km), Ndangalma-Fissel (25 km) et Lagnar-Thiakhar (7 km). Outre les pistes, l'Aatr met l'accent sur les routes revêtues. « Nous faisons plus au niveau des routes revêtues avec un linéaire de plus de 400 km à entretenir », a indiqué Mamadou Faye. Et d'ajouter : « actuellement, nous travaillons sur un vaste programme de modernisation de la ville de Touba et 150 Km de routes bitumées neuves sont en cours, sans oublier aussi tous les efforts que nous faisons pour rendre praticable la Route nationale N°3 sur plus de 110 km dans la région de Diourbel. »

L'Aatr intervient aussi dans les deux communes de Bambey et de Diourbel. A Bambey, il s'agit de reconstruire la bretelle d'accès au centre-ville à partir de la Route nationale, alors qu'à Diourbel, il y a la reprise de l'axe allant de la Gouvernance à la RN 3, ainsi que d'autres chaussées pour rendre la circulation fluide à l'occasion du prochain Magal de Touba. Mamadou Faye note également la reprise des signalisations horizontales sur les parties exécutées en tapis au niveau de certains axes sur une quarantaine de kilomètres. A rappeler que l'Antenne centre-ouest (Thiès-Diourbel) de l'Aatr a en charge plus de 950 km de routes bitumées et plus de 600 km de routes en terre.

Ads by Google

Copyright © 2009 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.