Cameroon Tribune (Yaoundé)

5 Février 2010

Cameroun- Etats-Unis - On intensifie la coopération

Ce n'est pas un hasard si l'audience que le président de la République a accordée hier à l'ambassadeur des Etats-Unis a été particulièrement longue : les sujets abordés hier au palais de l'Unité en mi-journée par Paul Biya et Janet Elisabeth Garvey étaient très importants pour le Cameroun et les Etats-Unis. Voilà pourquoi il a fallu deux heures pour les épuiser. Commencée à 11h, l'audience n'a pris fin que peu avant 13 h. La promotion des exportations camerounaises aux Etats-Unis, celle des investissements américains au Cameroun, la transparence dans l'exécution du budget, la lutte contre la corruption, la possibilité de rapatrier les fonds camerounais logés par les détourneurs aux Etats-Unis Tout ou presque y est passé.

Et le sentiment qui se dégage de cette importante audience est que la coopération bilatérale va connaître une véritable intensification dans les prochains jours. C'est du moins ce que laisse transparaître l'échange que la diplomate américaine a eu avec la presse sur le perron du palais de l'Unité à la fin de l'entretien avec le chef de l'Etat. C'est un chef d'Etat camerounais très informé sur tous les sujets abordés que l'ambassadeur des Etats-Unis a rencontré hier au palais de l'Unité, notamment les sujets économiques.

Après avoir fait un tour d'horizon complet de la situation économique internationale caractérisée l'année dernière par une crise financière qui n'a pas épargné le Cameroun, le chef de l'Etat et la diplomate américaine sont d'accord qu'il est temps de profiter des premiers signes de reprise économique, notamment en exploitant les possibilités qu'offre l'AGOA, la loi sur les opportunités d'affaires entre les Etats-Unis et l'Afrique. Parce que d'autres pays en ont mieux bénéficié que notre pays, il n'est plus question de perdre du temps. Pour hâter les choses, Mme Garvey a annoncé que son pays se propose d'ouvrir à Douala et à Yaoundé deux bureaux qui vont certainement permettre à notre pays de rattraper le temps perdu s'agissant des possibilités offertes par l'AGOA.

En ce qui concerne la lutte contre la corruption que le chef de l'Etat est déterminé à mener jusqu'au bout, Mme Garvey lui a réitéré le soutien total de son pays. Mieux, les Etats-Unis sont même disposés, a - t-elle affirmé, à mettre à la disposition du gouvernement camerounais des spécialistes du département américain de la justice, capables de nous aider à retrouver et à rapatrier les fonds camerounais détournés et planqués aux Etats-Unis. Avec le président Paul Biya, Mme Garvey a insisté sur la nécessité de faire preuve de transparence dans la mise en oeuvre du budget de l'Etat. Enfin, la participation du chef de l'Etat au sommet mondial sur le changement climatique à Copenhague (Danemark) en décembre dernier, et surtout les enjeux politiques du réchauffement climatique ont été abordés au cours de cette audience que Mme Garvey a qualifiée d'agréable et de très fructueuse.

Ads by Google

Copyright © 2010 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.