Notre Voie (Abidjan)

Cote d'Ivoire: Concours d'entrée à l'Ecole de gendarmerie - Un faux gendarme arrêté pour escroquerie

A peine sortie de prison pour escroquerie sur la somme de 216.000 FCFA, où il a passé six (06) mois, le nommé Diakité Issa de nationalité Ivoirienne né le 10 Janvier 1972 à Adiaké, vient une fois encore d'être arrêté par la brigade de recherche de la gendarmerie nationale au Plateau pour la même infraction.

En effet, se faisant passer pour un gendarme en fonction à l'intérieur du pays, Diakité Issa use de ce "statut" pour arnaquer d'honnêtes citoyens. Ainsi, dans un taxi, il rencontre mademoiselle Claire à qui il fait croire qu'il est gendarme, et peut faire entrer des personnes à l'école de gendarmerie nationale. Et cela au vu de ses contacts avec le Bureau recrutement chancellerie de la gendarmerie nationale.

Selon lui, avec seulement dix mille (10.000) FCFA comme frais d'inscription, la réussite au concours d'entrée à l'école de gendarmerie est garantie. Alors, Mademoiselle Claire croit aussitôt à ses dires et informe sa grande soeur Mme NA de cette nouvelle. Quelque temps après, dame NA informe Diakité Issa qu'elle a pu avoir trois noms pour le concours. Réfléchissant aux dires de Monsieur Diakité Issa, dame N.A trouve cela bizarre et informe un ami gendarme. Celui-ci prend contact avec le Bureau recrutement Chancellerie de la gendarmerie nationale pour l'informer de la situation.

Rendez-vous est donc pris avec monsieur Diakité Issa au Plateau pour lui remettre les trente mille (30.000) Francs CFA relatifs aux trois candidats. Au moment de la remise des trente mille (30.000) Francs CFA, Diakité Issa est aussitôt arrêté par la gendarmerie nationale. Conduit à la brigade de recherche de la gendarmerie nationale Plateau, il reconnaît ne pas être gendarme de fonction. Il ajoute être atteint de Ttuberculose et par manque de moyens financiers, il a agi ainsi pour avoir de quoi couvrir ses frais médicaux.

Diakité Issa, celui pour qui la prison n'a plus de secret, sera déféré devant le parquet pour répondre de ses actes.

Une fois de plus, la population doit savoir que les inscriptions au concours d'entrée à l'école de gendarmerie se font dans les brigades du lieu de naissance des différents candidats, au commandement supérieur de la gendarmerie nationale et non dans les taxis et dans les rues.

Ads by Google

Copyright © 2010 Notre Voie. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.