La Presse (Tunis)

15 Mars 2010

Tunisie: Béja - Comités de quartier - Volontariat, abnégation et civisme

Dans les zones communales tout comme dans les zones rurales, ces comités font preuve de beaucoup de volontariat, d'abnégation et de civisme.

En effet, dans les quatre coins du gouvernorat, les comités de quartier deviennent de plus en plus nombreux et leurs initiatives en matière de propreté, de préservation de l'environnement, de consolidation des infrastructures, de dynamisation des structures de jeunesse et d'ancrage des valeurs de solidarité prennent de plus en plus de l'ampleur.

Dans le cadre des programmes des comités de quartier, la participation des citoyens a dépassé 1,2 million de dinars, ce qui a permis à ces structures d'accomplir des tâches louables et des actions fort importantes, touchant à tous les aspects de la vie dans ces quartiers. Leurs activités se font à longueur d'année: à titre d'exemple, et durant ces derniers mois, le comité de quartier Ezzayatine à Dougga, délégation de Téboursouk, a organisé une campagne de collecte de déchets plastiques et de sensibilisation auprès des habitants pour le paiement des taxes locatives et pour lutter contre les constructions anarchiques.

A Thibar, les comités de quartier ont procédé à la circoncision d'enfants issus de familles économiquement faibles.

A Sidi Nasr, à Medjez El Bab, le comité de quartier a procédé la semaine dernière à une campagne de propreté autour de l'école primaire de la localité.

Esprit de solidarité

De plus, dans le cadre du Prix présidentiel octroyé au comité de quartier Ouled Hassen à Amdoun en 2008, dont le montant s'élève à 10.000 dinars, ledit comité a procédé à l'aménagement de la source d'eau de la localité et au revêtement d'une section de la route menant audit quartier, en plus de la construction d'escaliers, et ce, pour amortir la descente car le quartier se trouve sur un terrain à plusieurs niveaux.

Par ailleurs, et toujours dans le domaine de l'infrastructure de base, les comités de quartier de la région ont organisé des campagnes d'aménagement des entrées des quartiers et d'entretien des cimetières, tout en participant à des campagnes de reboisement et de plantation d'arbres et de plantes ornementales, tout cela avec l'implication spontanée et massive des citoyens.

Sur le plan social, les comités de quartier ont toujours fait preuve d'une solidarité remarquable; en effet, venir en aide aux familles nécessiteuses durant les fêtes religieuses (Aïd, Ramadan, Mouled), ou bien même à l'occasion de la rentrée scolaire et universitaire, est devenue une pratique rituelle.

Grâce à leur enthousiasme, leur dévouement et leur travail, les comités de quartier du gouvernorat de Béja ont plusieurs fois été récompensés.

Ils ont été à quatre reprises récompensés par le Prix présidentiel du comité de quartier le plus actif. Il s'agit des comités de quartier de Gharnata et Erraoudha à Testour, d'El Ouroud à Nefza et de Ouled Hassen à Amdoun.

Il est à signaler que cinq autres comités de quartier dans le gouvernorat de Béja ont obtenu le Prix du ministère de l'Intérieur.

Ads by Google

Copyright © 2010 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.