Le Nouveau Réveil (Abidjan)

Cote d'Ivoire: Recrutement à L'Ena / Pr. Hubert Oulaye - "Oui, il y a des gens qui payent pour entrer à l'Ena"

Le réseau des diplômés de l'Ecole nationale d'administration de Côte d'Ivoire (Redenaci) a organisé un important déjeuner de presse le samedi 17 avril dernier à Cocody pour réfléchir et analyser les actes du colloque qu'il a organisé les 16 et 17 octobre 2008 à Abidjan sur le thème, l'administration ivoirienne d'hier à aujourd'hui, acquis ; réalités et perspectives.

A cette occasion qui a réuni de nombreux anciens de l'Ena, le ministre Hubert Oulaye, répondant aux questions des journalistes, a confirmé la rumeur selon laquelle des citoyens accèdent à l'Ena par paiement de somme d'argent. "Oui, il y a des gens qui payent pour entrer à l'Ena. Le paiement se fait dans les maisons. Certains paient et échouent. Nous ne savons pas le montant qu'on paye. A l'Ena, nous avons identifié les différents types de corruptions. Il y a des mercenaires c'est-à-dire ceux qui composent à la place des candidats officiels. C'est notre société tout entière" a-t-il déclaré en présence du bureau exécutif du Redenaci, du ministre de la Fonction publique Emile Guiriéoulou et de Mme Yao épouse Tchicaya Marie Madeleine ; première femme diplômée du cycle supérieur de l'Ena en 1965.

Emile Guiriéoulou, ministre de la Fonction publique et de l'emploi, a émis, après une analyse des maux qui minent l'administration ivoirienne, la conclusion suivante : "Il faut un changement de mentalité ; le respect des valeurs d'éthique et de déontologie dans l'administration, la révision des modalités de recrutement" a-t-il soutenu sans démentir l'existence de voies illicites d'admission aux concours de la Fonction publique.

Matthias Ablédji , président du Redenaci, dans son mot de bienvenue, a présenté les objectifs de son organisation qui sont entre autres : la formation de ses membres aux fins d'actualiser leurs connaissances, la promotion de l'Ena etc. Ce fut l'occasion du Redenaci d'exprimer sa reconnaissance à Mme Yao épouse Tchicaya Madeleine, conseiller économique et social, major de la promotion Ena de 1965 pour des loyaux services rendus à la nation.

A cet effet, le ministre Guiriéoulou, au nom de la nation, l'a élevée au grade de commandeur dans l'ordre national. En retour, émue et comblée, Mme Tchicaya qui fête ses 80 ans ce mois, a résumé ses sentiments en ces termes : "Dans la vie, mieux vaut une bonne renommée qu'une ceinture dorée" a-t-elle dit.

Ads by Google

Copyright © 2010 Le Nouveau Réveil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.