Sénégal: Importation du riz - Le gouvernement opposé au retour des quotas

Le gouvernement sénégalais ne souhaite pas le retour de la "question des quotas" pour l'importation du riz, a indiqué mercredi à Dakar, le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye.

"Pour le riz, ils (NDRL : les commerçants) ont posé le problème de l'organisation de la filière. Alors, l'organisation de la filière pose certainement le problème des quotas. Et le gouvernement ne souhaite pas que la question des quotas revienne, parce que nous savons les conséquences que cela peut engendrer, c'est une spéculation et une flambée des prix", a-t-il dit au sortir d'une rencontre avec l'Union nationale des commerçants et industriels du Sénégal (UNACOIS/Jappo).

Poursuivant son propos, M. Ndiaye a précisé : "C'est la libéralisation totale et le gouvernement s'inscrit dans cette logique. Maintenant, nous pourrons organiser toujours. Mais, nous pourrons organiser dans le sens où les intérêts des consommateurs seraient pris en compte".

Selon lui, "compte tenu de la baisse du prix du riz sur le marché international", il devrait y avoir "une baisse du prix du riz au Sénégal".

"Nous allons peut-être, à l'occasion d'autres concertations, voir dans quel sens il faudra orienter cette réorganisation-là de façon à préserver les intérêts des consommateurs (...). Nous nous préoccupons des conditions de vie et de travail des commerçants, mais nous nous soucions aussi surtout de la bourse des travailleurs et de leur capacité à acheter le riz à un bon prix".

Ads by Google

Copyright © 2010 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.