Le Soleil (Dakar)

Sénégal: Mode - Le Complexe chalar à la conquête de l'Afrique

Du basin et de la soie étalés sur différentes créations, des bustiers et autres modèles de la mode africaine, le complexe Chalar couture a fini de convaincre lors de la deuxième présentation de ses nouveaux modèles. Sous le label « Conquête africaine », la patronne, Mme Gnon Kondé Marième Sèye, a joué sur une large palette de styles.

Beauté, élégance, originalité, c'est sur ce registre que s'est décliné le deuxième défilé de Chalar couture avec des coupes tantôt féminines tantôt masculines. La patronne, Marième Sèye, a joué sur la richesse de ses accessoires et des broderies harmonieusement stylisés. L'idée est de dire « merci à ceux qui croient à la mode sénégalaise, voire africaine », souligne-t-elle. Dans un souci d'ouverture aux autres créateurs du continent, le complexe Chalar a invité des stylistes du Maroc et du Togo. Mme Berada Raja et Christelle Mensa ont soumis à l'appréciation du public le caftan marocain entre modernité et tradition et le pagne togolais, mélangé au tafta, au rafia, entre autres matières de base. Ces créateurs ont rivalisé d'inspiration et partagé ce plateau de l'élégance avec leurs compères sénégalais.

Ainsi, les stylistes Angélique Diédhiou avec sa collection « sous-verre » servie sur fond de mélange de jean et de pagne tissé, Fademba du complexe La Linguère, reine des coiffures de cérémonie, l'atelier Nadoura Couture avec sa collection sur la parité, ont donné de la grâce et de la féminité à cette soirée de... couleurs. Le maître de l'atelier Da Fashion, Amadou Diop, a tout aussi séduit avec sa collection « Tanaal », de même que Bineta Bakhoum de Biba Fashion qui a signé la collection « Njagamar » déclinée en soie. Le défilé a aussi servi de plate-forme d'expression pour l'Institut national d'éducation et de formation des jeunes aveugles de Thiès aux fins de crier haut et fort :

« Tout n'est pas perdu quand on perd la lumière ». En plus de réserver une partie des recettes de la soirée à l'Institut, le complexe Chalar a permis de susciter un élan de générosité au profit des jeunes aveugles du Sénégal avec des dons servis de manière spontanée. Côté ambiance, les chorégraphes de la compagnie Cinquième dimension, les artistes Djiby Dramé, Adiouza, Gallo Thiello, Amdy Mignon, Viviane et le tonitruant Salam Diallo avec sa Goana ont chauffé la salle grâce à de belles prestations.

Ads by Google

Copyright © 2010 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.