Notre Voie (Abidjan)

Cote d'Ivoire: Cepe et concours d'entrée en sixième - Les épreuves écrites débutent demain

Après l'examen du Baccalauréat qui a pris fin vendredi dernier par les épreuves écrites, place maintenant aux épreuves écrites de l'examen du CEPE et du concours d'entrée en sixième que vont subir demain 397979 candidats. Ils sont cette année plus nombreux qu'en 2009, 372031, soit une augmentation de 6,97%. Le lendemain de ces épreuves, ce sont les candidats du BEPC et du test d'orientation en classe de Seconde qui prennent le relais. Ils sont 322259 contre 302377 en 2009, soit une hausse de 6,57%.

Notons que les épreuves orales et pratiques du Baccalauréat de technicien (séries B, E, F et G) se sont déroulées du 15 au 25 juin dernier, celles du Baccalauréat artistique série H du 21 au 25 juin 2010. Du 22 au 25 juin dernier, les candidats des séries A, C et D du Baccalauréat général affrontaient les épreuves orales. Du 29 juin au 2 juillet dernier, ces candidats toutes séries confondues ont bouclé la boucle par les épreuves écrites. Cette année encore, il y a eu des "opérations hibou" confirmées par une source proche du ministère de l'Education nationale. Les cerveaux de cette fraude sont des enseignants qui composaient dans des salles pour des candidats qui n'ont fait seulement qu'acte de présence dans leurs salles d'examen. A en croire d'autres sources dignes de foi, des surveillants ont été soudoyés par des candidats pour qu'ils entrent dans leurs salles avec leurs téléphones portable. Ils étaient pratiquement en roue libre. Ils ont pu tranquillement envoyé par SMS, les sujets à leurs complices qui les ont traités et les ont renvoyés à leurs destinataires, toujours par SMS.

La grosse surprise de ces examens, c'est l'attaque de deux centres d'examen (Lycée William Ponty à Yopougon et Lycée moderne 220 Logements à Adjamé) où plus d'une cinquantaine de gendarmes ont tenté sans succès de saboter ces examens. Ils ont cependant fait de nombreux dégâts matériels en détruisant tous les documents d'un secrétariat, en terrorisant les candidats, en déchirant leurs feuilles de composition. Ces manifestants ont évoqué des problèmes de primes impayées. Ces corps habillés ont malheureusement et curieusement choisi des centres d'examen du Baccalauréat pour se faire entendre.

Ads by Google

Copyright © 2010 Notre Voie. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.