13 Août 2010

Sénégal: Le SAEMS réclame la paternité du label CUSEMS

Dakar — Le secrétaire général du Syndicat autonome des enseignants du moyen et secondaire du Sénégal (SAEMS) Mamadou Lamine Dianté a revendiqué, vendredi à Dakar, la paternité du label CUSEMS (Cadre unitaire des syndicats de l'enseignement moyen secondaire) et prévenu le gouvernement contre les conséquences de l'octroi d'un récépissé contre un tiers se réclamant de la même structure.

"Nous avions un projet syndical que nous voulions partager avec l'ensemble des professeurs du moyen secondaire. Nous avons entamé des démarches auprès de plusieurs organisations syndicales qui évoluent dans le moyen secondaire comme nous", a-t-il déclaré au cours d'une conférence de presse. "Finalement, a-t-il dit, nous nous sommes retrouvés à deux, on a créé le CUSEMS et la dénomination CUSEMS est une proposition du SAEMS."

"Aujourd'hui, a-t-il martelé, il est incompréhensible que des gens veulent s'arroger ce label-là. Nous ne laisserons pas faire et nous disons que tout en gardant notre identité en tant que SAEMS, nous continuons à réclamer la paternité du CUSEMS", a-t-il souligne.

Pour M. Dianté, le CUSEMS, regroupant des professeurs du moyen et secondaire, "ne saurait se construire dans la division", assurant que ses initiateurs restent "plus que jamais" attachés à l'unité du mouvement syndical en général et du moyen secondaire en particulier. " Il restera à s'accorder sur les termes du compagnonnage", a dit M. Dianté.

"Aujourd'hui, nous comptons 8 mille membres dans le Sénégal. Nous demandons au gouvernement d'organiser des élections de représentativité et on verra quel est le syndicat le plus représentatif", a-t-il lancé au cours de cette rencontre avec les journalistes.

Revenant sur les résolutions du premier congrès du SAEMS, tenu les 6, 7 et 8 août au CESAG, il a rappelé la décision prise à l'unanimité de nommer le secrétaire général sortant Mbaye Fall Lèye président d'honneur du SAEMS et de la maintenir au Conseil économique et social.

"Le poste au Conseil économique et social revient au SAEMS. Beaucoup estiment que Mbaye Fall Lèye était parti au CES sans se référer au syndicat", a-t-il fait observer, avant d'ajouter : "C'est vrai, on nous a accusés de faire le jeu du pouvoir en entrant au CES. Nous estimons que le CES est une tribune qui nous permettra de prendre en compte les préoccupations de nos militants."

"Nous avons donné une belle leçon démocratique. Nous invitons les autres syndicats et les partis politiques à s'inspirer de nous", a pour sa part indiqué le secrétaire général adjoint Mamadou Sam, parlant du renouvellement de la direction du syndicat.

Mbaye Fall Lèye a été remplacé au poste de secrétaire général du SAEMS par Mamadou Lamine Dianté lors de ce premier congrès qui a par ailleurs prononcé l'exclusion définitive de Issakha Diallo, Ablaye Ndoye, Dame Mbodj et Khady Ndiaye accusés d'avoir posé "des actes attentatoires" au syndicat.

Ads by Google

Copyright © 2010 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.