L'Express de Madagascar (Antananarivo)

14 Août 2010

Madagascar: Le CAJAC est un projet piloté par Transparency International

interview

« Les CAJAC conseillent et fournissent une assistance juridique aux victimes ou aux témoins en cas de corruption »

Les premiers CAJAC (Centres d'Assistance Juridique et d'Action Citoyenne) viennent d'ouvrir leurs portes. Concrètement, à quoi va servir un CAJAC ?

C'est un centre d'écoute et d'accueil où des conseillers juridiques vont expliquer et préciser aux citoyens les cas de corruption auxquels ils sont confrontés. Ce sont des centres spécialisés dans le cadre de la lutte contre la corruption. Son objectif principal est d'informer les citoyens sur leur droit et de les accompagner pour engager des actions dans des affaires de corruption dont ils ont été témoins ou victimes.

Comment fonctionnent les CAJAC ?

Notre siège ouvre ses portes à tout citoyen qui souhaite s'informer ou avoir des précisions sur les cas de corruption. Mais la cible principale est la population défavorisée. Ce qui n'exclut pas les autres couches de la société. Une ligne verte sera mise en place pour recevoir des appels téléphoniques. Des parajuristes recevront les visiteurs. En cas de faits avérés, des conseillers juridiques prendront les choses en main, les guideront et les appuieront dans les actions à entreprendre.

Les CAJAC sont-ils une branche du BIANCO ?

Il faut que les choses soient claires. Nous ne sommes pas une branche du BIANCO (Bureau Indépendant Anti-Corruption). Par contre, nous travaillons dans la chaîne de la lutte contre la corruption. Les CAJAC constituent une sorte de filtre en amont du BIANCO. Les plaintes sont en grande partie non formalisées et il existe aussi des plaintes non recevables. La mission des CAJAC consiste également à expliquer aux plaignants pourquoi les plaintes sont non recevables et à les aider en cas de faits avérés à les formuler.

D'autres CAJAC sont-ils prévus dans les autres régions ?

A long terme, nous pensons délocaliser les CAJAC en province. Si la demande devient de plus en plus importante, nous pensons à mettre en place des CAJAC mobiles.

Ads by Google

Copyright © 2010 L'Express de Madagascar. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.