Fraternité Matin (Abidjan)

18 Août 2010

Cote d'Ivoire: Mutation des agents de l'Education nationale - 1 894 dossiers devant la commissions nationale réunie à Yamoussoukoro

Abidjan — La Commission nationale de mutation des agents de l'Education nationale siège depuis lundi au lycée Mamie Adjoua de Yamoussoukro. Pour cette année, ce sont 1894 dossiers, dont 283 pour rapprochement de conjoints et 16 pour causes personnelles, qui seront traités.

Lors de la cérémonie d'ouverture des travaux, en présence du secrétaire général 1, M. Youssouf Traoré, représentant le Préfet de Région des lacs, le Directeur des Ressources Humaines (DRH) du ministère de l'Education Nationale, M. Kabran Assoumou, a recommandé plus de justice et d'équité aux membres de la commission. Cela, pour éviter les disparités vécues ça et là. « Vous avez le devoir de statuer en étant le juste possible. Vous n'avez pas le droit de vie ou de mort sur les agents. Je vous convoque à la raison humaine. Que la justice soit votre boussole et l'équité votre raison. Je recommande une analyse de toutes les demandes, en vue d'arbitrer entre les conflits entre les besoins de l'agent et celui de l'Etat. Une demande ne veut pas dire forcement une réponse favorable » a-t-il indiqué. Et d'inviter les DREN et chefs d'établissement à une bonne gestion des ressources humaines ; vu que celles-ci reviennent très cher au ministère, avec 70% de la masse salariale.

Intervenant à sa suite, l'inspecteur général, représentant le ministre Gilbert Bleu Lainé, a fait savoir que les résultats scolaires doivent interpeller tous les acteurs. Même si cette année le taux de réussite a connu une légère hausse. De ce fait, il demandé aux directeurs régionaux de mettre fin à l'affectation anarchique des enseignants à des postes administratifs. Cela relevant désormais de la DRH.

Ads by Google

Copyright © 2010 Fraternité Matin. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.