La Presse (Tunis)

5 Novembre 2010

Tunisie: Allègement de la pression fiscale

La 3e commission relevant de la Chambre des Députés a auditionné hier, au Palais du Bardo, M. Mohamed Ridha Chalghoum, ministre des Finances, sur le projet de budget du ministère pour l'exercice 2011.

Les députés ont mis l'accent sur les mesures présidentielles relatives à la révision du système fiscal et à l'allégement de la pression fiscale, et ce, à travers la réalisation du 13e point du programme présidentiel : «Ensemble relevons les défis».

Ils ont, également, évoqué plusieurs thèmes dont la gestion du budget par objectifs, les équilibres financiers pour l'année 2011 et les effets de la crise économique sur le système bancaire et financier.

Le débat a permis aussi d'évoquer le rôle du secteur des assurances dans la mobilisation de l'épargne, le renforcement de l'investissement, la dynamisation du marché financier et monétaire et l'adaptation de ce secteur aux normes internationales, outre la contribution de la douane dans le promotion des exportations et la réduction des délais d'importation.

Bonne gestion des deniers publics

Le ministre a souligné, dans sa réponse, l'intérêt qu'accorde le Chef de l'Etat à la préservation des équilibres financiers à travers la poursuite du processus engagé pour réduire la dette publique et le déficit budgétaire, soulignant le bon classement de la Tunisie en matière de bonne gestion des deniers publics.

Il a abordé la réforme fiscale et rappelé les incitations institués, en vue d'impulser l'investissement.

Il a évoqué l'accélération du rythme de restitution de l'excédent de la TVA, relevant que cette mesure revêt une importance particulière tant elle vient renforcer l'assise financière de l'entreprise et consolider sa compétitivité.

Le ministre a indiqué que le code des procédures fiscales a contribué au renforcement des garanties au profit du contribuable et a permis de simplifier et de faciliter l'accomplissement du devoir fiscal, précisant que la prochaine étape sera axée sur l'élargissement de l'assiette fiscale, l'ultime but étant d'alléger la pression fiscale.

Il a passé en revue les mesures prises en vue d'améliorer le rendement des services douaniers, s'agissant notamment de la protection de l'économie nationale et du renforcement de la compétitivité de l'entreprise.

Parmi ces mesures, le ministre a cité l'adoption des technologies modernes lors de l'enlèvement des marchandises et la réduction des délais d'entreposage des marchandises.

Traitant du secteur bancaire, le ministre a insisté sur l'impératif de disposer de banques capables d'accompagner l'activité des entreprises économiques et de contribuer à la conversion de la Tunisie en hub financier régional.

Il a relevé les nombreuses réformes dont le marché financier a fait objet, ce qui a permis d'augmenter le nombre des entreprises cotées et le montant des transactions boursières, soulignant que les efforts seront poursuivis pour améliorer le rendement de la Bourse et renforcer son rôle dans la mobilisation de l'épargne et des financements requis.

Ads by Google

Copyright © 2010 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.