Wal Fadjri (Dakar)

24 Décembre 2010

Afrique de l'Ouest: Enseignement technique et formation professionnelle - Vers l'élaboration d'un format unifié dans la Cedeao

Le processus de redynamisation de l'enseignement technique et de la formation professionnelle est en branle au niveau de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeeao). Le Sénégal vient d'abriter le premier d'une série d'ateliers de formation des formateurs à l'intention des inspecteurs et conseillers pédagogiques sur 'le développement de curricula et de matériels pédagogiques et didactiques'.

Pendant longtemps, le sous-secteur de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle a souffert d'une marginalisation désastreuse dans les systèmes nationaux d'éducation et de formation.

Au même moment, à travers l'Afrique de l'Ouest, des millions de jeunes quittent l'enseignement primaire et secondaire sans aucune connaissance pratique ou apte à l'emploi pour pouvoir entrer dans le marché du travail.

Or, cette situation peu reluisante des jeunes est source d'instabilité sociale et politique, sans parler des malaises que cela cause dans les familles. Et c'est pour redynamiser le sous-secteur l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle qu'en mars 2009, les ministres de la Cedeao en charge de cette question ont inscrit la formation professionnelle et technique parmi les cinq priorités dans le domaine de l'éducation.

Par la même occasion, ils ont souligné la nécessité d'élaborer de manière conjointe et d'échanger les supports et les programmes de formation qui vont contribuer à la promotion de l'enseignement technique et de la formation professionnelle dans la sous-région.

'Les formats unifiés de programme de formation proposés par la Cedeao pour le développement de curricula et de matériels didactiques d'enseignement technique et de la formation professionnelle vont contribuer à cet échange de programmes de formation et de meilleures pratiques', a estimé le commissaire au développement humain et au genre de la Cedeao, le Dr Adrienne Yandé Diop lors de la clôture de l'atelier qui a duré dix jours (du 14 au 22 décembre) à Toubab Dialaw.

Selon elle, 'cette rencontre arrive à point nommé au moment où la République du Sénégal est fort impliquée dans la réforme de l'enseignement professionnel avec la mise en oeuvre de l'Approche par les compétences (Apc)'.

En effet, les défis sont importants pour l'avenir de la Cedaeao en tant qu'espace économique compétitif. Car comme l'a indiqué le ministre de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle, 'tout développement est tributaire d'une économie performante et compétitive, c'est-à-dire d'une économie qui mobilise des ressources humaines qualifiées et, partant, capables d'améliorer sensiblement la productivité, la qualité des produits et leur diversité'.

D'après la Commissaire du développement humain et du genre, la Commission de la Cedeao réitère sa disponibilité à accompagner les quinze Etats membres dans l'élaboration de programmes de formation professionnelle en phase avec le monde l'emploi car, pour elle, il s'agit d'un maillon essentiel pour réduire la pauvreté et lutter contre le chômage des jeunes.

L'atelier du Sénégal est le premier d'une longue série de séminaires prévus dans tous les Etats d'ici fin 2011. Au terme des ateliers de formation des formateurs, une synthèse de tous les séminaires sera présentée en réunion de consultation regroupant les experts des Etats membres en prélude à la réunion des ministres de la Cedeao en charge de l'éducation qui aura lieu à Abuja, siège de la commission.

S'agissant de l'atelier qui a été organisé au Sénégal, il a réuni vingt-neuf conseillers pédagogiques et de hauts cadres du ministère de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle.

Pendant dix jours, les participants ont été formés sur les questions de formulation de programmes, telles les codifications, les volumes horaires, les niveaux de qualification, la certification, l'élaboration de modules, entre autres.

Quant au ministre Moussa Sakho, il a demandé aux participants de faire une démultiplication du savoir-faire qu'ils ont reçu pour un meilleur développement de la formation des jeunes du Sénégal et d'Afrique.

Ads by Google

Copyright © 2010 Wal Fadjri. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.