Sud Quotidien (Dakar)

Sénégal: Recrutement des volontaires de l'éducation 2010-2011 - La 17ème génération envoie à la formation 1826 futurs instituteurs

Le recrutement des volontaires de l'éducation, session 2010-2011, a mis à la disposition des Ecoles de formation des instituteurs (Efi) quelque 1826 stagiaires dont 141 arabisants. Principaux enseignements et non des moindres pour l'exercice 2010-2011 du concours : la réduction drastique de l'effectif des instituteurs stagiaires sélectionnés pour la formation et l'élimination du quota sécuritaire.

Le test de recrutement des volontaires de l'Education de la 17e Génération, organisé le 26 octobre 2010 et parachevé dans la première quinzaine du mois de janvier 2011, a mis à la disposition des Ecoles de formation des instituteurs (Efi) quelque 1826 sélectionnés dont 141 arabisants.

Sur un effectif global de 28 573 candidats dont 4243 arabisants, touchant 53 Inspections départementales de l'éducation nationale, il a été noté un pourcentage général de 6, 39% de réussite par rapport aux candidats inscrits aux épreuves de sélection.

La région de Thiès arrive en tête du peloton des candidats à l'épreuve de sélection avec 3814 postulants dont 1612 titulaires du Bfem et 1595 bacheliers option française, 607 candidats arabisants dont 583 détenteurs du Bfem et 24 bacheliers.

Elle est suivie par la région de Fatick avec 2974 candidats dont 1438 titulaires du Bfem et 894 bacheliers option française, 589 détenteurs du Bfem arabe et 53 bacheliers du même ordre d'enseignement.

Sur les 24330 candidats à l'option « française » (8734 pour le Bac et 15596 pour le Bfem), 1685 ont été reçus à l'issue des épreuves de sélection, soit un taux de 6,93%.

Parmi ces futurs instituteurs, 1197 sont en possession du Bac, soit 13,71%, et 488 sont titulaires du Bfem, soit 3,13%. Par contre, sur les 4243 candidats à l'option « arabe, 141 sont sélectionnés dont 66 pour le Bac et 75 pour le Bfem, soient respectivement 3,32%, 14,93% et 1,97%.

Les statistiques révèlent cependant une tendance positive mais faible du niveau d'accès des filles par rapport aux garçons en français. Au total, 553 filles ont été reçues, soit un pourcentage de 30,28%.

De l'édition 2008-2009 du concours de recrutement des volontaires de l'éducation à celle de 2010-2011, l'effectif des candidats mis à la disposition des Efi tend toutefois à suivre une vague dépressive.

La 15ème génération a sélectionné ainsi 4186 candidats, la 16ème a intéressé 3187 aspirants à l'enseignement alors que la 17ème génération de volontaires ne concerne que 1826 futurs instituteurs.

Au regard de ces statistiques, on constate que la tendance de recrutement lors des trois dernières années est régressive. Une chute qui s'expliquerait, selon les services du ministère de l'Education, par la réponse positive apportée aux besoins en ressources humaines, à l'instar des enseignants de l'élémentaire et du préscolaire.

L'élimination du quota sécuritaire reste une des innovations majeures de cette présente édition du concours de recrutement des volontaires, selon les services du ministère de l'Education qui se fondent sur le fait qu' « au-delà du respect du principe de l'équité, tous les stagiaires puissent bénéficient d'une même durée de formation ».

A cette nouveauté s'ajoutent celles qui sont relatives au remplacement du système du recrutement niveau Inspections départementales par le recrutement national avec la sélection des meilleures entrées dans le respect du « principe de l'égale admissibilité aux emplois publics »et, tout autant, à la création des Centres régionaux de formation des personnels de l'Education (Crfpe).

Toute chose qui résulte de la fusion des Efi et des Prf pour une meilleure gestion des ressources matérielles, humaines et financières. L'intégration des Technologies de l'information et de la communication dans la formation initiale par la stratégie de l'enseignement hybride (E-learning et Formation présentielle) figure également parmi les innovations apportées.

Elle tendra à promouvoir la formation des futurs instituteurs au même titre que la systématisation de l'approche par les compétences, le genre, l'équité et l'éducation inclusive dans la formation initiale, voire la systématisation à la formation polyvalente pour permettre aux stagiaires de pouvoir intervenir aussi bien à l'élémentaire qu'au Dipe...

Ads by Google

Copyright © 2011 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.