L'Express de Madagascar (Antananarivo)

Madagascar: Antsiranana - Un bateau arraisonné se volatilise

Le Zoulfecar, un cargo comorien tombé en panne sèche à 60km des côtes d'Antsiranana depuis plusieurs jours, demeure jusqu'alors introuvable.

Hier matin, de 10 heures à midi, les autorités maritimes malgaches ont effectué un vol au large d'Antsiranana, du cap d'Ambre et de Nosy Be Helville, mais en vain. « La mission de l'armée malgache est d'abord de sauver des vies », indique un officier supérieur du Centre des opérations maritimes de Madagascar.

D'après les informations parvenues aux autorités, une vingtaine d'otages seraient encore retenus dans le Zoulfecar, et surveillés par une douzaine de pirates. Les recherches vont continuer ce jour.

Les éléments de la brigade du port d'Antsiranana gardent l'oeil sur deux présumés pirates somaliens qui ont accosté au port d'Antsiranana, lundi, en fin de matinée, avec un Malgache, un Comorien et deux Tanzaniens. Ils étaient à bord d'une embarcation similaire à celles utilisées par les bandits des mers du golfe d'Aden.

Ads by Google

Copyright © 2011 L'Express de Madagascar. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.