Gender Links (Johannesburg)

6 Mars 2011

Madagascar: Rosa Rakotozafy reconvertie en ambassadrice de l'Unicef

Madagascar — Les jeunes malgaches font face à des défis de taille concernant leur futur et leur développement, surtout face aux signes de dégradation et aux opportunités économiques limitées auxquelles ils sont exposés. Leur quotidien est parfois dominé par la pauvreté, le chômage, les mariages et grossesses précoces, le VIH/SIDA, les drogues et l'insuffisance et la faible qualité de l'éducation. En sus d'appliquer des programmes formels, l'UNICEF mise sur l'émulation en nommant une ancienne athlète malgache comme son ambassadrice auprès des jeunes.

Rosa Rakotozafy a abandonné le monde de l'athlétisme où elle a brillé depuis des années. Cette ancienne championne d'Afrique du 100 m haies, aujourd'hui âgée de 34 ans, veut se consacrer à une autre cause, celle des jeunes.

Elle s'est ralliée auprès de l'UNICEF de Madagascar pour mettre l'accent sur le sport pour le développement des jeunes. Cette initiative lancée par l'Unicef donne aux jeunes malgaches l'opportunité de s'exprimer et de faire connaître leurs opinions et idées et devenir des agents de changement.

« Les jeunes sont notre avenir et ils ont besoin de savoir qu'ils peuvent compter sur nous pour les accompagner dans ce qu'ils font,» a déclaré Rakotozafy. «Il est plus facile de se rallier à une cause qui mise sur la jeunesse quand je vois toute la passion et l'espoir qui animent mes proches.»

Durant une journée passée avec les jeunes à Ankazobe, commune rurale située à 90 kilomètres de la capitale, Rosa Rakotozafy a incité les jeunes à mettre leurs rêves sur papier. Tous ces écrits, Rosa les a lus et fidèle à sa cause, elle a partagé les aspirations de ces jeunes avec les autorités de la commune en lisant à haute voix toutes ces choses que les jeunes rêvent tout bas.

Puis notre ancienne athlète s'est entretenue avec les jeunes pour partager avec eux les nombreuses perspectives que le sport peut représenter dans leur développement. Rosa Rakotozafy s'est engagée à plaider en leur faveur auprès des autorités et demander que leurs demandes soient traduites en actions concrètes.

«Cette journée passée avec cette ancienne athlète m'a permis de croire en moi. Elle nous a montré le bon exemple afin de réaliser nos rêves. C'est réconfortant d'avoir quelqu'un en qui on peut croire», souligne Mbinintsoa Ranarivelo, 15 ans, qui est en classe de seconde dans le lycée de la commune d'Ankazobe.

Cette jeune fille rêvait de devenir avocate mais elle a du mal à trouver sa voie après le baccalauréat car la commune d'Ankazobe ne dispose pas d'institution universitaire. Après un entretien avec Rosa Rakotozafy, elle a pu regagner confiance en elle et croire à ce rêve de jeune fille.

A Madagascar, les jeunes manquent d'opportunités pour se développer et être actifs dans la société. Ils font état d'un sentiment d'abandon et d'isolement. C'est ce qui ressort d'une étude commandée par l'UNICEF en 2009. Les jeunes manquent d'accès aux services sociaux et aux espaces de participation, et souvent, ils ont une méconnaissance des compétences demandées dans la vie.

«A Madagascar, malgré l'importance des jeunes dans la population malgache, les services qui leurs sont dédiés restent insuffisants et parfois peu adaptés à leurs besoins,» avance Bruno Maes, représentant de l'UNICEF à Madagascar.

«Le sport est un vecteur de communication pour des valeurs fortes et authentiques. L'UNICEF est convaincu que le sport peut être un outil efficace pour atteindre divers buts dans les domaines de la santé, l'éducation, l'égalité du genre, le VIH/SIDA, et la protection de l'enfant. C'est là le concept du sport pour le développement où le sport n'est pas seulement un but en soi mais aussi un outil qui aide à améliorer la vie des enfants, des familles et des communautés entières.»

Madagascar compte actuellement près de six millions d'adolescents et de jeunes âgés de 10 à 24 ans, soit 32% de la population totale. C'est une population jeune qui est dans la plupart des cas privée de leurs droits fondamentaux. Ce poids démographique de la jeunesse malgache doublera d'ici 2025, selon l'étude sur les adolescents dans l'Océan Indien (ODEROI) rendue publique en 2008.

L'UNICEF continue de faire un plaidoyer pour des programmes qui assurent que les droits des adolescents et enfants soient mis en avant à tous les niveaux et qu'ils soient effectivement appliqués. Cette agence des Nations Unies pour l'enfance fait également de la sensibilisation pour qu'un large réseau d'acteurs-clés s'engage auprès des adolescents pour que des changements durables s'opèrent pour eux.

Ads by Google

Copyright © 2011 Gender Links. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.